RDC: les régies financières du Katanga invitées à collaborer à l’élaboration du rapport ITIE 2011

Les creuseurs artisanaux de Mutoshi à Kolwezi, Katanga, RDC

 L’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE) invite les régies financières de la province et la société civile à collaborer à la collecte des données pour l’élaboration de son rapport pour l’année 2011. Au cours d’un atelier organisé dimanche 16 juin à Lubumbashi, le ministre des mines, Martin Kabwelulu, 1er vice-président du Comité exécutif de l’ITIE, a affirmé que l’élaboration de ce rapport vise à améliorer le statut de la RDC sur la bonne gouvernance et la transparence dans la gestion des ressources naturelles.

Au cours de ces travaux, le ministre des Mines a relevé des failles dans le rapport de l’ITIE pour l’année 2010.

Selon lui, elles sont notamment dues au fait que certaines entreprises exploitent les minerais dans la clandestinité et ne sont donc pas répertoriées sur le registre des entreprises minières du Katanga.

Certaines sociétés ont changé d’adresses et de dénominations et d’autres ont présenté de fausses preuves de paiements et de fausses notes des perceptions, faussant la qualité des données récoltées, a-t-il ajouté.

Ces irrégularités constituent un blocage à la conformité de la RDC au processus Itie internationale, a regretté Martin Kabwelulu.

Il a proposé à la Société civile de «suivre pas à pas toutes les données qui vont être publiées» afin de dégager les fraudes.

Le ministre des Mines a aussi recommandé d’inclure les agences en douanes et les banques commerciales dans la récolte des données, en tant qu’observateurs.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner