RDC: l’abbé Malu-Malu promet une commission électorale indépendante et impartiale

Abbé Apollinaire Malu Malu le 14/06/2013 à Kinshasa, lors de sa prestation de serment à la cour suprême de justice de la RDC pour sa nomination à la tête de la commission électorale nationale indépendante(Ceni). Radio Okapi/Ph. Richard Onema

La nouvelle équipe dirigeante de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) est entrée en fonction le jeudi 27 juin. Ses treize membres ont tenu leur première séance plénière à Kinshasa avant la cérémonie de remise et reprise avec le précédent bureau. Dans son mot de circonstance prononcée à l’ouverture de cette plénière, le nouveau président de la commission électorale, abbé Malu-Malu, a promis que son institution allait fonder son action sur les valeurs d’impartialité, d’indépendance et de transparence.

« La Ceni tient à vous annoncer qu’elle est fermement décidée à s’acquitter, sans faille et sans complaisance aucune, de la mission qui vient de lui être dévolue », a-t-il déclaré.

Citant les valeurs sur lesquelles la commission électorale va fonder son action, l’abbé Malu Malu a indiqué :

« L’impartialité et l’intégrité : cette capacité d’agir d’une manière impartiale en évitant de favoriser des intérêts politique. Capacité de traiter toutes les parties prenantes sur le même pied d’égalité. L’indépendance : cette capacité d’accomplir le travail sans être sous l’influence, sous le contrôle d’une force extérieur telle que les institutions de la République, l’opposition, les groupes d’intérêts, la communauté internationale ».

Le président de la Ceni a également promis que l’action de cette institution allait s’inscrire dans la transparence, l’efficacité et le professionnalisme.

Par ailleurs, l’abbé Malu-Malu a promis d’élaborer rapidement un calendrier électoral pour fixer les dates d’organisation des scrutins en fonction des exigences du cycle électoral. Les élections provinciales et locales qui devraient être organisées à la suite des élections présidentielles et législatives de novembre 2011 n’ont pas encore été organisées.

La réforme de l’ancienne commission électorale a été réclamée par plusieurs personnalités et organisations après les élections présidentielle et législatives de novembre 2011 entachées d’irrégularités.

En avril dernier, le chef de l’Etat Joseph Kabila avait promulgué la loi modifiant la Ceni. Cette nouvelle loi stipule que l’équipe dirigeante de cette commission comprend treize membres. Six d’entre doivent être issus de la majorité présidentielle et quatre de l’opposition. Les trois autres membres devraient provenir de la société civile. La désignation de cette équipe a été entérinée par l’Assemblée nationale le 7 juin.

Interrogée par Radio Okapi, le professeur Elikia Mbokolo, directeur d’étude à l’école des hautes études en sciences sociales de Paris, avait déclaré que le défi le plus important de cette équipe est de gagner la confiance des citoyens.

« Il faut qu’on gagne le pari de la crédibilité, de l’efficacité et de la transparence », avait-il insisté.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner