Immigration: 1 400 Congolais ont demandé asile en Belgique en 2012

Un sit-in à Kinshasa pour la fermeture de maison Schengen.

Mille quatre cents Congolais ont demandé asile en Belgique en 2012, selon le directeur général de l’Office fédéral des étrangers de la Belgique, Freddy Roosemont. Au cours d’une conférence de presse tenue jeudi 27 juin à Kinshasa autour des «dangers et risques de l’immigration clandestine», le diplomate belge a exprimé l’inquiétude de son pays face à ce chiffre élevé, qui place la RDC au 1er rang des pays dont les ressortissants demandent asile en Belgique devant la Russie et l’Afghanistan.

Selon Freddy Roosemont, les demandeurs d’asile vivent dans des conditions précaires dans des centres d’hébergement en Belgique et la majorité des demandes sont rejetées.

«Beaucoup de gens reçoivent une décision négative et doivent quitter la Belgique. Il y a deux ou trois ans, la procédure durait en moyenne un an et demi ou deux ans, maintenant, c’est 6 mois, recours inclus», a-t-il précisé.

Le diplomate belge explique que, pendant ces 6 mois, les demandeurs d’asile ne reçoivent aucune aide financière, si ce n’est un lit et de la nourriture dans un centre ouvert, avec plusieurs centaines d’autres personnes, dans des dortoirs de 30 à 40 personnes.

«Les gens pensent quils vont avoir une maison, du travail, de l’argent. Tout ça n’est pas du tout réel», a-t-il précisé.

L’autorité de la migration belge estime à 60 000 le nombre de Congolais qui vivent en situation régulière en Belgique. Selon lui, quatre vingt Congolais, qui vivaient en situation irrégulière, ont été expulsés en 2012.

En RDC, par contre, c’est 5 000 Belges qui vivent en situation régulière, selon le directeur adjoint de la Direction générale des migrations (DGM), présent à cette conférence de presse.  Très peu d’entre eux, qui y vivaient en clandestinité, ont été expulsés, a-t-il affirmé.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner