La Snel annonce un délestage électrique «très sévère» à Kinshasa

Des câbles électriques de la SNEL raccordés sur un poteau en bois, dans un quartier populaire de Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La fourniture de l’électricité à Kinshasa va connaître d’importantes perturbations à partir de ce dimanche 30 juin, a annoncé le département de distribution de la Société nationale d’électricité (Snel) dans la capitale congolaise. La société d’électricité explique que les prévisions météorologiques indiquent une forte diminution du niveau de l’eau du fleuve Congo pendant la saison sèche en cours du 30 juin au 31 août.

Pour le directeur du département de distribution de la Snel à Kinshasa, Fumany Gymbadi, cette baisse du niveau de l’eau va occasionner celle de la production d’énergie à la centrale d’Inga pendant cette période.

« Au niveau d’Inga, le niveau d’eau a fortement baissé. Il a même baissé un peu plus que l’année passée. Il y a déjà des machines qui sont à l’arrêt présentement. Nous allons connaitre l’arrêt d’autres machines », explique-t-il.

Fumany Gymbadi indique que la Snel va appliquer une politique de fourniture « sélective » d’électricité à ses abonnés:

«Nous aurons à appliquer le délestage dans la ville de Kinshasa. Ce délestage va être très sévère. Ainsi, nous demandons aux consommateurs de l’énergie électrique de ne pas allumer les lampes pendant la journée, de ne faire tourner les fours, les moulins et autres gros consommateurs que la nuit, quand ce n’est pas indispensable la journée.»

Il lance le même appel aux industriels afin «qu’ils tournent au maximum la nuit » pour permettre à la Snel d’aider les ménages.

L’année passée, la Snel avait déjà évoqué la baisse du niveau de l’eau pour expliquer les perturbations dans la distribution de l’électricité.

Le même phénomène s’était également produit en 2011. Les deux centrales, Inga I et Inga II, avaient alors perdu plus de la moitié de leurs puissances suite à la diminution du niveau d’eau du fleuve Congo.

De fortes perturbations dans la fourniture d’électricité avaient été enregistrées dans la capitale congolaise. En outre, la Snel n’avait pas été en mesure de fournir son électricité à d’autres pays africains, comme le Botswana et le Zimbabwe. Elle n’avait pas pu non plus honorer ses contrats avec les entreprises minières du Katanga, selon le directeur du site d’Inga, Lambert Mbuyi.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (172)
Ebola (64)
FARDC (53)
Ceni (31)
Kinshasa (28)
Beni (28)
Unpc (27)
FCC (26)
Corruption (25)
UDPS (25)
Butembo (21)
Goma (20)
Sécurité (20)
Monusco (20)
élection (19)
Police (19)