Nord-Kivu: le M23 attaque les positions des FARDC à Mutaho

Les rebelles du M23 lors de leur entrée dans la ville de Goma en novembre 2012.

Les rebelles du M23 ont attaqué, dimanche 14 juillet, les positions des Forces armées de la RDC (FARDC) à Mutaho, à une dizaine de kilomètres de la ville de Goma (Nord-Kivu), ont indiqué des sources militaires de la région sans fournir le bilan.

Le porte-parole des FARDC au Nord-Kivu, colonel Olivier Hamuli, a invité les Congolais du M23 à «cesser de martyriser leurs compatriotes».

Le M23, pour sa part, confirme ces combats et accuse les FARDC d’en avoir pris l’initiative.

Il y a deux semaines, le porte-parole militaire de la Mission des Nations unies (Monusco), colonel Addoul N’diaye avait rassuré la population qui redoute la prise de Goma par les rebelles du M23 comme en novembre 2012.

«Pour la protection de la ville de Goma, les forces régulières de la République démocratique du Congo sont là. Ce qui s’est passé en novembre a priori ne peut pas se passer cette fois-ci […] Il y a eu des déploiements, il y a un plan de défense mis en place et exécuté actuellement. Il y a un plan de sécurité intérieure mise en place. Et les correctifs ont été apportés pour que cette situation ne puisse plus se reproduire», avait-il déclaré.

Les rebelles avaient alors occupé brièvement la ville avant de s’en retirer en échange des pourparlers ouverts depuis décembre à Kampala.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner