RDC: 50 véhicules bloqués sur la route Goma-Butembo

Embouteillage sur l’avenue de poids lourds le 20/03/2013 à Kinshasa, empêchant même la circulation de chariots. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Plus de cinquante véhicules sont bloqués depuis cinq jours à Kanyabayonga et à Kirumba à cause des affrontements entre l’armée et les rebelles du M23, près de Goma.  Ces bus ont à leurs bords près de six cents passagers qui passent nuit à la belle étoile, malgré les basses températures enregistrées en cette saison sèche, selon les responsables des antennes locales de l’Association des chauffeurs du Congo (ACCO) de ces deux cités.

Les bus viennent des deux sens opposés de la route et sont bloqués dans les lieux des combats.

Seuls quelques voyageurs ont été accueillis par des familles proches des endroits où sont stationnés leurs véhicules respectifs.

Ces personnes proviennent pour la plupart d’Oicha, Beni, Butembo et des villages environnants. Elles vivent dans des conditions difficiles.

Selon les témoignages recueillis sur place, certains passagers vendent leurs biens personnels, tels que des téléphones portables ou leurs vêtements  pour avoir les moyens de se nourrir.

Les commerçants, quant à eux, craignent de perdre les marchandises périssables.

Les autorités administratives se sont dites préoccupées par cette situation.

De son côté, la société civile du territoire de Lubero demande aux autorités provinciales et nationales de tout mettre en œuvre pour ramener la paix dans le secteur et permettre à la population de circuler librement dans  cette partie du pays.

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont intensifié leurs bombardements mercredi 17 juillet sur les positions tenues par le M23 sur les collines avoisinant les localités de Kanyarucinya et Kibati, à une quinzaine de kilomètres au nord de Goma au Nord-Kivu. Ces bombardements d’artillerie, débutés dans la matinée, se sont amplifiés dans l’après-midi, selon l’AFP.

Lundi, le porte-parole du gouvernement congolais avait donné un bilan de 120 rebelles et 10 soldats tués lors d’autres affrontements de dimanche 14 juillet à Mutaho et Rusayo, deux localités à 10 Km au nord-ouest de Goma. Le M23 et les sources indépendantes n’ont pas infirmé ni confirmé ces chiffres.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner