Nord-Kivu: les combats entre les FARDC et le M23 à Kibati ont fait une dizaine de morts

Soldats rwandais et congolais suivent une escarmouche à la frontière des deux pays où au moins un militaires des FARDC a été tué le 5 novembre 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Une dizaine de rebelles M23 ont été tués mercredi 17 juillet au cours des combats qui les ont opposés aux Forces armées de la RDC (FARDC) sur les collines Buhama et Vubiro, près de Kibati (Nord-Kivu), ont indiqué des sources concordantes dans la région. Selon elles, trois militaires ont péri et cinq autres ont été blessés au cours de ces affrontements. Le porte-parole des FARDC au Nord-Kivu, le colonel Olivier Hamuli n’a pas pu être joint jeudi matin pour confirmer ce bilan.

L’armée avait intensifié ses bombardements sur les positions rebelles mercredi après-midi. Les militaires ont mis à contribution des hélicoptères de combats et ont maintenu, jusque dans la soirée, leur position avancée dans les collines Buhama et Vubiro, au Nord-est de Kibati (environ 20 km de Goma) vers la frontière avec le Rwanda.

Les chefs coutumiers et des sources de la société civile dans cette zone indiquent que les combats ont duré près de 8 heures. Selon ces sources, le M23 aurait reçu l’aide militaire de l’armée rwandaise.

Ce que dément le porte-parole du mouvement rebelle. D’après le colonel Vianey Kazarama, le M23 aurait plutôt infligé une perte aux FARDC. Quatre civils ont été également blessés dont deux journalistes de la chaine Mishapi qui se trouvaient près de la ligne de front.

L’Office de coordination des affaires humanitaires (Ocha) au Nord-Kivu affirme avoir enregistré près de 3 000 personnes ayant fui ces combats vers la partie Sud de la province.

Lundi, le porte-parole du gouvernement congolais avait donné un bilan de 120 rebelles et 10 soldats tués lors des affrontements de dimanche 14 juillet à Mutaho et Rusayo, deux localités à 10 Km au nord-ouest de Goma. Aucun autre chiffre n’a été publié depuis, et aucune confirmation n’a pu être obtenue auprès du M23.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner