Likasi : des conducteurs dénoncent les tracasseries routières

Des camions chargés des minerais bloqués sur la route de Kolwezi dans la province du Katanga/RDC, 11/03/2011.

Certains conducteurs de la province du Katanga se plaignent d’être arrêté par les agents de l’antenne de Likasi de la direction des recettes du Katanga  (Drkat) depuis le début de l’opération de bouclage mercredi dernier, malgré le fait qu’ils détiennent des certificats de contrôle technique valide. Pendant que les conducteurs  affirment les avoir acheté en bonne et du forme au service des transports et voies de communication. Les agents de la Drkat, eux, qualifient ces documents de faux. De son coté, le chef de service de transport rejette toute accusation de vente de faux document.  

Une cinquantaine de véhicules sont bloqués dans les fourrières faute de certificats de contrôle technique valable, a affirmé le  chef de division de la Drkat/Likasi.

L’un des chauffeurs concernés a indiqué qu’il avait acheté les documents qualifiés de faux  aux services de transports et communication à  210 $ US. Il se plaint d’avoir eu à payer 219 USD avec pénalités, afin d’acquérir de nouveaux documents.

Le chef de division de la Drkat/Likasi, Eric Kahoma a précisé que les conducteurs sont censés payer les frais à la banque en suivant la procédure exigée, et que le service de transport n’est qu’un organe technique.

De son côté,  le chef de service des transports ville de Likasi,  a indiqué que la plupart des documents exhibés proviennent de la ville de Lubumbashi.  Il a affirmé n’avoir signé que les imprimés des valeurs en provenance de la Drkat/Likasi,  accompagnés des preuves de paiement.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner