RDC : le ministre de l’Intérieur échange avec des partis politiques sur les concertations nationales

Richard Muyej, ministre congolais de l’Intérieur à Goma (Photo Jonathan Lorrillard)

Le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej Mangez, a eu un échange lundi 22 juillet avec des chefs de partis politiques de l’opposition, de la majorité ou encore des non-alignés. Pour le ministre, l’objectif de cette rencontre était d’éclairer leurs lanternes sur l’organisation des prochaines concertations nationales.

«Il fallait absolument faire une bonne lecture de l’ordonnance du chef de l’Etat créant et organisant les concertations nationales parce qu’en suivant les débats sur différents médias, on a eu l’impression qu’il y a avait comme une petite confusion», a-t-il affirmé.

Certains participants à cette rencontre ont loué cette initiative. Alain André Atundu de la convention nationale pour la démocratie et la République, un parti proche de la Majorité, a apprécié les «réponses concrètes» donnée par Richard Muyej.

Des membres de partis non alignés ont invité toutes les parties, majorité comme opposition, à mettre de côté leur dualisme pour privilégier la «cohésion des Congolais autour du Congo».

Les concertations nationales sont une initiatives du chef de l’Etat Joseph Kabila. Elles visent à réunir toutes les couches sociopolitiques pour consolider la cohésion nationale, trouver des pistes des solutions pour endiguer l’insécurité dans l’est de la RDC et réfléchir sur le développement de la RDC.

La Société civile des Kivu chez le ministre Muyej

Dans le même contexte, sept membres de la Société civile du Nord et Sud Kivu ont rencontré lundi le ministre de l’Intérieur. Selon Omar Kavota, vice-président de la Société civile du Nord Kivu, la rencontre à tourné autour du contexte sécuritaire des provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.

«Nous avons demandé aux autorités du gouvernement central de s’impliquer très efficacement pour le rétablissement de l’autorité de l’Etat, en éradiquant notamment les groupes armés comme le M23 au sud de la province, les FDLR et les ADF-Nalu au nord de la province», a-t-il affirmé.

Les hôtes de Richard Muyej ont aussi demandé aux autorités d’impliquer la Société civile dans les préparatifs actuels et dans tout le processus des concertations nationales, afin que la population, dans son ensemble, s’approprie les conclusions de ces assises.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Concertations nationales : la Société civile veut être impliquée dans l’organisation

Denis Sassous Nguesso « disponible » pour assurer la médiation des concertations nationales en RDC

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner