Bunia: l’absence de scanner facilite l’exportation frauduleuse du bois

Déboisement à la cour d’une école primaire dans la commune de Bandal à Kinshasa, le 29/07/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La commercialisation des bois et planches échappe au contrôle du service de l’environnement et conservation de la nature du district de l’Ituri, depuis que le scanner  installé  à Bunia pour cette fin  et  géré par la Société générale de surveillance (SGS) est tombé en panne, il y a depuis deux ans.

Des responsables de la SGS rapportent que cet appareil  servait pour la  radiographie d’un chargement des planches  contenues dans un véhicule. Il permettait de déterminer la quantité et les essences  forestières pour la fixation des frais à payer pour les taxes.

Selon  le commissaire de district de l’Ituri, Fataki  Adroma, la panne de cet outil occasionne la fraude et un manque à gagner pour l’Etat congolais.

 « On ne bénéficie pas du fonds pour le reboisement tout simplement parce qu’on n’a pas maîtrisé nos exportations», se plaint-il.

Pour réparer ce scanner, il faudra plus de 20 millions  de dollars, a précisé le ministre national de l’Environnement, Bavo Samputu.

Lire sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner