Goma : la population exige à la société civile des actions de plus grande envergure

Vue de la ville de Goma.al

La population de la ville de Goma demande à la Société civile de mener des actions de plus grande envergure en vue d’un rétablissement de la sécurité au Nord-Kivu. Alors que la coordination urbaine de la Société civile de Goma était réunie en plénière extraordinaire samedi 10 août, un groupe des jeunes motards a fait un sit-in devant la salle attendant d’elle un mot d’ordre pour le lancement de ces actions. La Société Civile, de son cté, affirme qu’elle oriente la population vers des manifestations pacifiques dans la ville où la tension reste vive.

Une frange de la population menace toujours de manifester pour faire pression, notamment sur la Monusco pour la contraindre à lancer des opérations offensives contre le M23.

Consciente de cette tension, la société civile urbaine de Goma envisage de sensibiliser la population pour éviter des débordements, a déclaré le président de cette structure, Me Gautier Muhindo :

« Vous le savez bien. La population a manifesté… Il y a des gens qui ont jeté des pierres sur les vhicules de la Monusco. Ce sont des actions violentes. Mais personnes n’avait appelé la population a mené ces action. Nous orientons la population vers des actions pacifiques et non violentes ».

La Société civile urbaine exige toujours au gouvernement congolais et à la Monusco de trouver une solution urgente à la question de la sécurité qui se pose dans les  territoires de Rutshuru et de Nyiragongo, occupés par plusieurs groupes armés dont le M23.

La société civile promet des actions de pression si rien n’est fait.

De son côté, le président de la société civile du Nord-Kivu, Thomas d’Aquin Mwiti, a appellé la population de la province à observer, mardi 13 août, une «journée-ville morte», en mémoire des victimes de la guerre du M23. Il a lancé cet appel, jeudi 8 août à Goma, au terme de l’ultimatum de sept jours que son organisation a lancé à la brigade d’intervention de la Monusco. La société civile du Nord-Kivu a demandé à cette brigade de lancer, endéans ce délai, les opérations offensives contre les groupes armés dont le M23.

 Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner