Kananga: l’Onu appelle les médecins à participer à la lutte contre les violences sexuelles

Médecins de l’hôpital de Minembwe au Sud-Kivu, 2/02/2011.

Le Bureau conjoint de l’Onu pour les droits de l’homme en RD Congo appelle les médecins de Kananga, chef-lieu du Kasaï-Occidental, à apporter leur contribution dans la lutte contre les violences sexuelles. Il a lancé cet appel, mercredi 21 août, à la clôture d’un atelier sur l’utilisation du guide d’expertise médico-légale en matière des violences sexuelles.

Alain Kateta Buanga, avocat et expert en questions des droits humains, invité à cet atelier a appelé les médecins à participer à  l’élaboration de différents documents qui peuvent aider la justice à poursuivre les auteurs des violences sexuelles dans cette partie du pays.

«Il y a trop d’insuffisances en terme de rapport médical et certificats médicaux que la justice reçoit et il y a beaucoup de dossiers qui demeurent, de manière éternelle, en instruction puisque les rapports ne suivent pas. Soit parce qu’ils ne sont pas de bonne qualité ou ils suivent en retard ou ils sont mal rédigés», a indiqué Me Alain Kateta Buanga.

Il a par ailleurs affirmé que depuis janvier 2013, il y a des centaines de dossiers en suspens à la police en charge de la protection de l’enfant et de la femme, au parquet ainsi qu’au tribunal.

«On ne sait pas poursuivre ces dossiers parce que les prévenus sont soit libérés pour défaut de preuves ou pour doute qui profite à l’accusé», a conclu cet avocat.

En mars 2013, le Réseau de femmes pour la protection des droits de l’enfant et de la femme (Refedef) avait organisé à Kananga une journée de vulgarisation des lois sur les violences sexuelles.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner