Tensions frontalières entre la RDC et l’Ouganda à Mahagi

Des soldats congolais au Nord-Kivu le long de la frontière avec le Rwanda. © MONUSCO/Sylvain Liechti

La tension monte depuis deux mois à la frontière entre la RDC et l’Ouganda à Mahagi, en Ituri, dans la Province Orientale. En juin dernier, les autorités congolaises ont déplacé la barrière douanière congolaise d’Assina de 400 mètres, la rapprochant de la frontière. Elles affirment vouloir ainsi lutter contre la fraude douanière. Accusant la RDC d’avoir violé la frontière, l’armée ougandaise a dployé des militaires dans le secteur. Elle a donné, mercredi 21 août, 48h aux autorités congolaises pour faire reculer cette barrière.

Les autorités du district ougandais de Zombo, frontalier au territoire congolais de Mahagi, ont donné aux autorités congolaises jusqu’à vendredi 23 août pour replacer ce poste frontière à sa position initiale.

L’administrateur du territoire de Mahagi, Jean Bosco Ngamubiem Essese, affirme que cette nouvelle position se trouve bel et bien sur le territoire congolais.

«Hier, ils ont déployé leurs militaires. Nous n’avons pas réagi. Notre hiérarchie nous a recommandés d’être calmes. Nous sommes restés calmes. Ce sont des intimidations que nous ne pouvons accepter parce que nous sommes dans un Etat et eux sont dans le leur. Nous n’avons pas violé la frontière», a-t-il expliqué.

L’autorité territoriale accuse par contre l’Ouganda d’avoir installé son poste frontalier sur le territoire congolais.

«Là où ils prétendent que c’est l’Ouganda, nous avons tous vu des bornes frontalières. C’est en plein Congo qu’ils ont installé leur poste frontalier d’Assina», a-t-il réagi.

Mardi dernier, un jour avant le début de l’ultimatum, l’armée ougandaise avait franchi la frontière faisant une incursion de quelques heures sur le territoire congolais, avant de se retirer.

L’armée congolaise n’a pas réagi face à cette violation de son territoire.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner