RDC: premier tête-à-tête Martin Kobler - Joseph Kabila à Kinshasa

Première rencontre entre Martin Kobler (gauche), nouveau chef de la Monusco, et Joseph Kabila, le chef d’Etat congolais, mardi 27 août au Palais du peule à Kinshasa. Ph. Monusco/Myriam Asmani

Le chef de l’Etat Joseph Kabila a reçu ce mardi 27 août après-midi à Kinshasa Martin Kobler, le nouveau chef de la Monusco. Ils ont échangé sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC au cours de cette première rencontre officielle depuis que M. Kobler a pris ses fonctions de Représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu le mardi 13 août dernier. Ce dernier a indiqué que les populations de Goma souffraient des affres de guerre dont le Mouvement du 23 mars (M23) était responsable, tout en souhaitant une amélioration de cette situation.

Au sortir de sa rencontre avec le chef de l’Etat congolais, le nouveau chef de la Monusco a déclaré:

«Nous avons parlé naturellement de la situation [qui prévaut] à Goma, parce que je viens de là. La population civile de Goma souffre. [Les civils] sont la cible des attaques indiscriminées par des positions du M23 […] Et les trois ou quatre derniers jours ont démontré que nous avons combattu, avec les FARDC, contre des positions [rebelles] qui menacent la population civile à Goma.»

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Les combats entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et la rébellion du M23, qui avaient repris dans la nuit  du mercredi 21 août, se sont intensifiés le jeudi dans la zone située entre le nord de Kibati et la partie sud de Kibumba, communément appelé « Trois antennes ».

Les zones peuplées et les positions des troupes de l’Onu ont été directement visées et touchées par des tirs au mortier, avait indiqué la mission onusienne dans un communiqué.

Martin Kobler avait alors annoncé avoir «donné l’ordre à la Force de la Monusco de réagir et de prendre les mesures nécessaires pour protéger les civils et empêcher toute avancée du M23.» Lors de ces combats, a précisé la même source ce mardi, la Monusco a mobilisé son «hélicoptère d’attaque, l’artillerie, les troupes au sol et tous les moyens pour protéger la population civile à Goma

Pour la Monusco, la situation sécuritaire dans le Nord-Kivu doit s’améliorer.

Martin Kobler a pris ses fonctions de nouveau Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RDC le mardi 13 août. Il a  remplacé Roger Meece, qui dirigeait la Monusco depuis 2010.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (102)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (48)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (29)
MLC (25)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)