Concertations nationales : le règlement intérieur est déjà prêt

Une vue des députés nationaux et sénateurs congolais au palais du peuple (siège du parlement), ce 8/12/2010 à Kinshasa. Radio Okapi / Photo John Bompengo

Le règlement d’ordre intérieur des concertations nationales qui débuteront le  4 septembre prochain, est déjà prêt. Ce document sera présenté à l’assemblée plénière qui en prendra acte. Le règlement intérieur fixe les règles relatives aux modalités d’organisation et de fonctionnement des concertations nationales et précise les questions à débattre dans le cadre des thématiques retenues, le nombre et les critères de désignation des participants, comme le dit son article premier.

L’article 15 de ce règlement atteste que le président de la République procédera à l’ouverture solennelle des concertations nationales en prononçant un discours d’orientation générale.

Ces concertations se tiendront au palais du peuple Kinshasa tandis que les travaux des Etats généraux peuvent se tenir respectivement à Kinshasa, Lubumbashi (Katanga) et Kisangani (Province Orientale) sur la décision du présidium.

Les concertations nationales vont durer quinze jours dont cinq de plénière et dix autres jours d’états généraux. Cependant, le règlement intérieur indique que le présidium peut fixer une durée supplémentaire qui ne devra pas dépasser cinq jours.

Les concertations comprennent trois organes :

  • l’assemblée plénière
  • le présidium
  • les Etats généraux.

Le règlement intérieur des concertations nationales explique que l’assemblée plénière est l’organe de validation des conclusions et recommandations issues des concertations nationales. Ces décisions se prennent par consensus.

Le présidium, lui, a la mission générale de direction et de représentation des concertations nationales. Il veille à l’organisation et au maintien du consensus comme mode de prise des décisions de la plénière. Il peut mettre en place tout mécanisme jugé nécessaire dans l’exercice de son pouvoir d’organisation et du maintient du consensus.

Les Etats généraux qui sont composés des groupes thématiques, font un diagnostic et développent une analyse prospective de la situation du pays dans le secteur examiné et en dégagent les recommandations qui seront présentées sous forme de rapport final de concertations nationales et seront remis au chef de l’Etat qui prononcera son discours de clôture.

Annoncées par le président Kabila en décembre 2012, les concertations nationales visent à « créer la cohésion nationale » face à la guerre dans le Nord-Kivu. En juin dernier, il a signé une ordonnance créant ces concertations dont la direction a été confiée aux présidents de deux chambres du parlement.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner