Kinshasa satisfait de l’appel de la CIRGL à la reprise des négociations avec le M23

Munyonyo, cadre qui accueille les pourparlers entre le gouvernement et le M23 à Kampala/ Photo Innocent Olenga-Radio Okapi.

Le gouvernement congolais se dit satisfait de l’appel lancé par les chefs d’Etat des Grands Lacs au M23 pour reprendre les pourparlers de Kampala. « Nous sommes satisfaits parce que nous en avons assez de ces mouvements de yoyo où on veut nous faire perdre du temps alors que de l’autre côté, on est en train d’utiliser les voies militaires pour nous asservir et continuer à nous piller », a déclaré son porte parole, Lambert Mende.

Réunis en sommet à Kampala le jeudi 5 septembre, les chefs d’Etat des Grands Lacs ont demandé à la rébellion du M23 de reprendre les négociations avec le gouvernement congolais « dans les trois jours ». Ces pourparlers, obtenus par le mouvement rebelle en contrepartie de son retrait de la ville de Goma qu’il a occupée pendant une dizaine de jours en novembre 2012, sont au point mort depuis plusieurs mois.

Ces rebelles du M23, actifs au Nord-Kivu depuis le mois de mai 2012, se sont encore affrontés avec les  militaires congolais la semaine passée au Nord de Goma. Au terme de ces combats, les FARDC, soutenues par la brigade d’intervention de la Monusco, ont réussi à repousser les rebelles à une trentaine de kilomètres de Goma.

Depuis cette victoire militaire ainsi que d’autres obtenues récemment par l’armée  congolaise, certains habitants du Nord-Kivu rejettent l’idée de la poursuite des négociations avec le M23 et ne jurent plus que par une victoire militaire de l’armée.

Lire à ce sujet : Nord-Kivu: la population ne veut pas d’un cessez-le-feu entre FARDC et M23, selon Julien Paluku

Interrogé à ce sujet, Lambert Mende a affirmé qu’une « guerre se termine toujours  sur une table de négociation ».

« Nous sommes le gouvernement pour faire des choses et la population a le droit de nous dire ce qu’elle pense. Mais en termes de responsabilité, ce sont les institutions qui ont le mandat de prendre la décision. Nous avons commencé une chose, je pense que 14 jours pour la terminer ce n’est pas la fin du monde. Notre population qui est au Nord-Kivu le comprend très bien », a expliqué le porte parole du gouvernement congolais.

Le M23 prêt à reprendre les négociations

Après l’appel des chefs d’Etat des Grands Lacs pour la reprise des négociations entre le M23 et le gouvernement congolais, la rébellion a déclaré être prête à reprendre ces pourparlers. C’est ce qu’a confié à l’AFP ce jeudi 5 septembre dans la soirée le président de ce mouvement rebelle, Bertrand Bisimwa.

Notre délégation est déjà sur place à Kampala. Elle est prête à négocier avec Kinshasa immédiatement, dès que la demande aura été transmise par le médiateur, le président ougandais Yoweri Museveni, a déclaré le chef rebelle.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires