Concertations nationales: Julien Paluku plaide pour l’appropriation des problèmes du Nord-Kivu

Julien Paluku le 8/3/2012 à Goma. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya a appelé, samedi 7 septembre, les participants aux concertations nationales à s’approprier les souffrances de la population du Nord-Kivu.

«Je crois que lorsque l’ensemble du peuple congolais va devoir s’approprier ce que nous traversons dans l’Est, ca sera le début de la fin de cette crise qui a longtemps secoué la RDC», a indiqué le gouverneur du Nord-Kivu, à l’ouverture de ce dialogue.

Le gouverneur du Nord-Kivu a salué l’idée du chef de l’Etat qui appelle les Congolais à se souder pour faire face à ceux qui menacent la paix et la sécurité dans l’Est du pays.

Julien Paluku croit également que le Nord-Kivu redeviendra un grenier agricole après que les groupes armés (M23, FDLR et autres Maï-Maï) seront évacués de cette partie du pays.

De son côté, le coordonnateur des étudiants des Kivu a également apprécié le discours de Joseph Kabila à la tribune des concertations nationales.

«Le discours du chef de l’Etat nous a tracé certains indicateurs d’espoir que d’ici bientôt la ville de Goma et le Nord-Kivu en général sera libéré de ses perturbateurs d’ordre situés dans le Rutshuru et Masisi», a-t-il indiqué.

Ce dernier croit fermement que le Nord-Kivu sera bientôt pacifié et qualifie les concertations nationales comme l’ouverture «d’un couloir de rapprochement entre différents politiciens congolais».

Interrogés, certains habitants de Goma (Nord-Kivu) émettent les vœux de voir les concertations nationales aboutir à la pacification de leur province, en proie à l’insécurité depuis près de deux décennies.

Certains d’entre eux ont répondu aux questions de Bernardine Diambu.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner