RDC : Joseph Kabila invite les absents à rejoindre les concertations nationales

Ouverture des concertations nationales par le Président Kabila le 7/09/2013 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Dans son discours inaugurant les travaux des concertations nationales, le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila, a invité samedi 7 septembre les absents à rejoindre ce forum, tout en leur garantissant la liberté d’expression. Le président Kabila a aussi annoncé la libération conditionnelle de certains prisonniers afin, dit-il, de décrisper la situation. Déjà, l’Union nationale de Vital Kamhere a décliné cette invitation, qualifiant ces assises de mascarade politique.

Joseph Kabila a appelé «tous ceux qui hésitent encore à venir participer à ce forum et à apporter leur contribution».

«Il est reconnu aux délégués aux concertations nationales l’immunité de parole, sous réserve bien-entendu du respect des lois, de l’ordre public et des bonnes mœurs ainsi que consacré dans notre constitution», a dit le président Kabila.

Le chef de l’Etat a aussi annoncé la mise en liberté conditionnelle de «certains prisonniers», sans préciser lesquels, pour permettre une décrispation de la situation, a-t-il expliqué.

«Une grâce présidentielle est à l’étude en attendant le vote, par le Parlement, d’une loi d’amnistie», a ajouté M. Kabila.

Parmi les grands absents à ces concertations nationales figurent notamment l’Union pour la démocratie et le progrès (UDPS), parti de l’opposant historique Etienne Tshisekedi, et l’Union pour la nation congolaise de Vital Kamerhe, un ancien allié de Joseph Kabila.

Vital Kamerhe a décliné l’invitation du chef de l’Etat à ces assises qu’il qualifie de mascarade politique. Le président de l’UNC réclame plutôt l’organisation d’un vrai dialogue politique en RDC.

Tout en saluant la décision de mise en liberté conditionnelle de certains détenus, le président de l’UNC regrette que Joseph Kabila se soit «arrêté en si bon chemin». Pour lui, la décrispation de la situation devrait être suivie d’un vrai dialogue.

«Nous invitons les uns et les autres qui sont au Palais d’ouvrir les yeux et le bon. Quand ils verront qu’on commence à les entrainer sur un terrain glissant, qu’ils puissent claquer la porte et exiger un vrai dialogue», a-t-il prévenu.

Lire aussi sur radiookapi.net :

La Prospérité : « Cohésion nationale : Kabila prêt à tout ! »

Concertations nationales : Vital Kamhere décline l’invitation de Joseph Kabila

RDC: la première plénière des concertations nationales reportée à ce lundi

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner