RDC: le député Vuemba reclame un tête-à-tête Joseph Kabila – Etienne Tshisekedi

Jean Claude Mvuemba, Président National du MPCR et député national, le 17/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

«La seule solution à la crise politique en RDC passe par un tête-à-tête direct entre Joseph Kabila et Etienne Tshisekedi ainsi que par une grâce présidentielle envers tous les détenus politiques», a affirmé l’opposant Jean-Claude Vuemba, président  du Mouvement du peuple congolais pour la République (MPCR).  Au cours d’un point de presse lundi 9 septembre au siège de son parti à Kinshasa, il a estimé que pour résoudre la crise qui secoue le pays, on ne devrait pas se voiler la face. 

Le MPCR estime qu’«il y a une crise politique majeure entre Monsieur Kabila et Monsieur Tshisekedi », depuis le scrutin du 28 novembre 2011, qui a consacré la réélection du président Joseph Kabila.  Le leader de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) Etienne Tshisekedi, qui a toujours contesté cette réélection, s’est autoproclamé président de la République.

Jean-Claude Mvuemba a insisté sur la nécessité d’une rencontre entre ces deux personnalités:

«Ils [Tshisekedi et Kabila] doivent trouver un terrain d’entente pour que le pays puisse aller de l’avant. Je crois que c’est l’unique solution par rapport à la crise sociale et politique du pays. Tshisekedi n’est pas extrémiste. Il ne voit que le bien de la constitution, le bien du peuple congolais. »

Il a également plaidé pour que la grâce présidentielle soit accordée aux prisonniers politiques, en vue de renforcer la cohésion nationale.

La RDC ne devrait pas seulement compter sur l’appui de la Monusco, selon lui, elle devrait former son armée. « Ce que nous demandons depuis fort longtemps, c’est qu’une véritable armée républicaine puisse être formée au Congo. Jusqu’à ce jour, nous ne l’avons pas », a-t-il déploré.

Le député Mvuemba a, par ailleurs, appelé à une rupture diplomatique entre Kinshasa et Kigali, accusé de soutenir les rebelles du M23 qui se battent depuis mai 2012 contre les FARDC au Nord-Kivu:

«Le Rwanda a positionné ses chars de combats le long de la frontière avec la République démocratique du Congo. Pourquoi nous ne l’avons pas fait ainsi. Et puis rompre nos relations diplomatiques avec le Rwanda, puisque nous en guerre

Au début du mois, l’armée rwandaise avait discrètement renforcé sa présence sur la frontière entre le Rwanda et la RDC, selon des habitants de la ville rwandaise de Gisenyi cités par l’AFP. Ces derniers avaient  constaté des mouvements militaires “inhabituels” mais discrets aux abords de la cité. Des blindés, des hommes et du matériel militaire avaient été aperçus en train de converger vers des positions à la frontière avec la RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (84)
RDC (75)
Elections (67)
élection (62)
FARDC (47)
Beni (43)
Monusco (41)
Opposition (33)
ADF (30)
FCC (28)
Vclub (27)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (20)
Linafoot (20)