RDC: la Monusco souhaite une paix durable à l’issue des pourparlers de Kampala

Madnodje Mounoubai, Porte parole de la Monusco intervention à la Conference de Presse hebdomadaire du Mercredi 22/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

La Monusco se dit attentive au déroulement des pourparlers de Kampala, qui ont repris depuis lundi dernier, entre le gouvernement congolais et la rébellion du M23. La mission onusienne en RDC souhaite  une paix durable à l’issue de  ce round des négociations, prévu pour quatorze jours, a affirmé le porte-parole de la Monusco ce mercredi 11 septembre.

«En ce qui concerne les forces de la Monusco, nous voulons bien donner une chance à la paix en espérant que les pourparlers [de Kampala] vont aboutir à une paix durable», a déclaré le porte-parole de la Monusco, Madnodje Mounoubai, au cours de la conférence hebdomadaire des Nations unies à Kinshasa.

Après les combats de fin août près de Goma, a-t-il rappelé, il y a une accalmie pour donner une chance à la paix. «C’est lorsqu’on n’arrive pas à s’entendre sur le plan politique qu’on fait la guerre. Mais, lorsqu’on fait la guerre, [celle-ci] doit s’arrêter sur des négociations», a indiqué M. Mounoubai.

La mission onusienne dit alors attendre la fin de ces travaux dans les quatorze jours impartis par la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs. Réunis au VIIème sommet de leur organisation jeudi dernier dans la capitale ougandaise, les chefs d’Etat de la sous-région avaient recommandé la reprise de ces discussions, au point mort depuis plus de trois mois.

«Dans tous les cas, si le M23 ne veut pas désarmer et continue à constituer une menace sur la population civile, notre mission est claire…», a-t-il poursuivi, faisant allusion à la mission de protection des civiles confiée à la mission onusienne.  Et depuis le 28 mars dernier, le Conseil de sécurité de l’Onu a créé la brigade d’intervention de la Monusco, chargée de démanteler tous les groupes armés actifs dans l’Est de la RDC, dont les FDLR et le M23.

Cette brigade est déjà déployée au Nord-Kivu, où elle  apporte son appui aux Forces armées de la RDC (FARDC).

«Aussi bien au niveau des FARDC que de la force de la Monusco, toutes les dispositions ont été prises pour contrer toute éventualité venant du M23, particulièrement toute éventualité offensive en direction des positions des FARDC. Les gens n’ont pas baissé la garde», a expliqué le porte-parole militaire de la Monusco, lieutenant-colonel Prosper Félix Basse,  au cours de la même conférence de presse.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner