Matadi: des gangsters ont attaqué plus de 20 personnes en deux semaines

Exhibition de la Police le 4/07/2012 à Kinshasa, lors de la présentation de la nouvelle unité spécialisée à lutter contre des gangsters, communément appelé «Kuluna». Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des jeunes organisés en bandes de délinquants appelés «Kuluna», munis d’armes blanches, s’attaquent, dans les heures tardives, aux paisibles citoyens, à Matadi, chef-lieu du Bas-Congo. Le coordonnateur de la Nouvelle société civile au Bas-Congo, Jonas Lukoki, a affirmé, dimanche 15 septembre, avoir recensé une vingtaine de personnes, victimes de ces attaques, en deux semaines.

Selon lui, ces  bandits ont coupé, il y a deux jours, l’oreille d’un homme aux environs de 20 heures.

«Ces gangsters ont même renforcé le mode de nuisance car ils arrivent à ouvrir des portes de maisons. Donc, nous avons affaire à de véritables professionnels», a indiqué Jonas Lukoki.

Pour mettre fin à cette situation, il invite le gouvernement provincial du Bas-Congo à instaurer des patrouilles mixtes Police-FARDC (Forces armées de la RDC) dans la ville de Matadi.

Au mois de mai dernier, Vingt-cinq gangsters, munis de machettes avaient simultanément attaqué les sous-commissariats de la police des communes de Mvunzi, Nzanza et Mukondo, à Matadi dans la province du Bas-Congo. Selon les témoins, six personnes avaient été grièvement blessées lors de ces attaques dont quatre policiers et deux civils.
Une arme de guerre avait été emportée.

Le maire de la ville de Matadi avait, pour sa part, demandé à la population de collaborer avec la police afin de neutraliser ces bandits.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner