Kinshasa : l’absence de policiers de circulation dans les carrefours met les élèves en danger

Quelques élèves finalistes, célèbrent la fin de la dernière épreuve de l’examen d’Etat ce 23/06/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bonmpengo

L’absence de policiers de circulation routière dans les carrefours proches des écoles constitue un danger pour les élèves. Les enfants fréquentant les établissements situés le long des grandes artères ont du mal traverser la chaussée en l’absence de ces policiers, de panneaux de signalisation ou d’autre marquage invitant les automobilistes à ralentir. La commission nationale de prévention routière et l’hôtel de ville ont annoncé l’installation de près de 4 000 dos d’âne près des écoles de Kinshasa afin de contraindre les conducteurs à ralentir.

L’absence de ces policiers est notamment flagrante sur le petit boulevard, au niveau de la première rue à Limete, près du collège St Raphael. Le portail de cette école donne directement sur cette route au trafic intense. A la sortie des classes, aucun agent de l’ordre n’est présent pour accompagner les enfants qui traversent la chaussée.

Plusieurs écoles de la capitale sont confrontées au même problème. Certains établissements ont du prendre des dispositions pour sécuriser leurs élèves à l’entrée et à la sortie des classes.

Au complexe scolaire Les amis de l’enfant Jésus, toujours sur la première rue à Limete, la direction ne laisse aucun enfant sortir sans un adulte qui l’accompagne.

Pareillement au complexe scolaire Cardinal Monsengwo, dans le même quartier, où des policiers en détachement aident les élèves à traverser la chaussée, selon l’Abbé Richard Kashama, le chargé de discipline.

Pour le préfet du collège Pierre Nengende, situé à la 13e rue, toujours à Limete, il revient à la police de circulation routière d’affecter ses agents à proximité des écoles. En attendant, il n’hésite pas à faire lui-même ce travail, a-t-il affirmé.

De son côté, le colonel Mukoma, responsable de la Police de circulation routière pour la ville de Kinshasa, invite les responsables d’écoles qui en ressentent le besoin à s’adresser à ses services pour obtenir un agent chargé de réguler la circulation et assurer la sécurité des enfants lors de la traversé de la chaussée.

4 000 dos d’âne près des écoles

La commission nationale de prévention routière (CNPR) et l’hôtel de ville ont annoncé leur intention d’installer près de 4 000 dos d’âne près des écoles, dans les deux mois à venir, afin de contraindre les conducteurs à ralentir.

Selon le président du CNPR, Vale Manga, ces ralentisseurs seront installés notamment dans les quartiers Matonge et dans la commune de Bandalungwa, essentiellement sur les routes récemment réhabilitées où, selon lui «on tue beaucoup denfants».

Toutefois, M. Manga, appelle les enseignants à apprendre à leurs élèves à traverser la chaussée en respectant la signalisation.

«Par exemple, nous avons les séparateurs qu’ils ne doivent pas enjamber. Nous avons tracé des marques au sol. C’est là qu’ils peuvent facilement traverser en toute sécurité», a-t-il rappelé.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Bunia: la police prévient contre les accidents causés par les nouveaux diplômés

Bas-Congo : les accidents de la route on fait 90 morts au premier semestre

RDC: la mairie de Mbandaka lance l’opération «Mbandaka circulation routière sécurisée»

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (168)
Ebola (68)
FARDC (60)
Beni (31)
Unpc (28)
FCC (26)
Ceni (25)
Ituri (25)
Lamuka (24)
Sécurité (24)
Djugu (23)
Kinshasa (22)
ADF (21)
JED (21)
Léopards (20)