La session budgétaire s’ouvre ce lundi au Parlement

Des députés nationaux le 15/12/2012 au palais du peuple à Kinshasa, lors du discours du prédisent Joseph Kabila sur l’état de la nation devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les vacances parlementaires sont finies. Les députés et sénateurs congolais reprennent ce lundi 16 septembre la route de l’hémicycle du Palais du peuple pour une nouvelle session parlementaire essentiellement budgétaire.

Les parlementaires se pencheront également sur des points qui émaneront des concertations nationales. Selon certains délégués aux concertations nationales, il s’agirait des questions liées à:

  • la nationalité
  • la décentralisation
  • la nomination des gouverneurs
  • la mise en place d’un gouvernement d’union nationale

Certains congolais de la diaspora souhaitent que le législateur autorise la détention de plus d’une nationalité. Ce qui n’est pas le cas actuellement.

La décentralisation telle que prévue dans la constitution n’a jamais été appliquée intégralement. Les vingt six provinces prévues n’ont toujours pas vu le jour et la retenue à la source des 40% des recettes publiques en provinces n’est pas appliquée.

D’autres délégués estiment que la question de la nomination des gouverneurs sera soulevée parce que ceux qui sont en place sont issus des assemblées provinciales de l’ancienne législature.

Enfin, la question de la mise en place d’un gouvernement d’union nationale à l’issue des concertations reste d’actualité. L’idée avait été émise en août dernier par le président du Sénat qui co-préside les concertations nationales avec son collègue de l’Assemblée nationale.

La rentrée parlementaire coïncide avec la tenue depuis le 7 septembre des concertations nationales initiées par le président Joseph Kabila pour résoudre la crise persistante dans l’Est de la RDC et renforcer la cohésion nationale. A l’ouverture de ces assises, le président de la République avait annoncé qu’une grâce présidentielle pour certains prisonniers était à l’étude en attendant le vote d’une loi d’amnistie au Parlement.

Selon des sources concordantes, après la cérémonie d’ouverture de la rentrée parlementaire à l’Assemblée nationale et au Sénat, les activités seront suspendues pour permettre la poursuite des travaux des concertations nationales.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner