Le prix Nansen pour les réfugiés décerné à la religieuse congolaise Angélique Namaika

Des déplacés de guerre à l’EST de la RDCongo . (droits tiers).

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé le mardi 17 septembre que la distinction Nansen pour les réfugiés était décernée à sœur Angélique Namaika. Cette religieuse est récompensée pour son travail en faveur de femmes victimes de sévices infligés par des miliciens dans la Province Orientale.

Avec son Centre pour la réintégration et le développement, Sœur Angélique a aidé depuis 2003 plus de 2 000 femmes et jeunes filles qui avaient été chassées de chez elles et brutalisées, principalement par l’Armée de résistance du Seigneur (LRA). La religieuse leur donne la possibilité d’apprendre un métier, de créer une petite entreprise ou de retourner à l’école. Elle sillonne les rues de Dungu à vélo, pour donner des cours d’alphabétisation et enseigner la pâtisserie-boulangerie, la coupe-couture et la cuisine.

Beaucoup des femmes qu’elle a secourues témoignent d’enlèvements, de travail forcé, de coups, de meurtres, de viols, souligne le HCR. En plus des violences qu’elles ont subies, ces femmes et ces jeunes filles vulnérables sont souvent ostracisées par leur propre famille et leur communauté.

On estime que depuis 2008, dans la Province Orientale de la RDC, 320 000 personnes ont été forcées de fuir, parfois à plusieurs reprises, selon un rapport, préparé par le HCR et l’Observatoire des situations de déplacement interne (IDMC).

Sœur Angélique a elle-même été déracinée par les violences en 2009, quand elle vivait dans la ville de Dungu.

« Ce que j’ai vécu en 2009 m’a beaucoup aidée pour soutenir les femmes déplacées », raconte Sœur Angélique.

C’est cet engagement que le Haut-Commissariat pour les réfugiés des Nations unies récompense aujourd’hui, en lui décernant son prix Nansen, assorti de 100 000 dollars (75 000 €).

La religieuse sait déjà à quoi va servir cette somme : « Je vais les donner pour développer les activités des femmes, car ce prix est le fruit de leurs prières. »

Sœur Angélique sera reçue le 2 octobre par le pape François. Une surprise émouvante pour cette admiratrice de la religieuse congolaise Marie-Clémentine Anuarite Nengapeta, tuée en 1964 pour s’être opposée à son mariage avec un chef rebelle et béatifiée en 1985.

Quel sera son message au pape ? « Je vais demander la grâce de la conversion de M. Kony [chef de la LRA] et de son entourage qui encourage ces atrocités, (…) afin que les femmes et les enfants puissent rentrer dans leurs villages et que nous puissions continuer notre vie normalement. Comme c’était au début. »

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner