Province Orientale : deux cas de Monkeypox enregistrés à Dungu

Bonobo, une espèce de singe le plus rapproché à l’homme situé dans leur sanctuaire appelé « Lola ya Bonobo » à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Deux personnes souffrant du Monkeypox ont été identifiées dans les zones de santé d’Isiro et de  Dungu en Province Orientale. A en croire le médecin épidémiologiste provincial de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Dungu, docteur Colin Ngobila, des échantillons prélevés sur les malades ont confirmé l’existence de ce virus responsable de la variole du singe, une maladie virale qui présente des manifestations ressemblant à celles de la variole.

Le médecin appelle la population locale à prendre des précautions pour éviter la propagation de cette maladie transmissible à l’homme qui pourrait se transformer en épidémie.

« Pour le moment, indique le médecin, nous devons savoir que le Monkeypox est une maladie contagieuse que nous devons éviter pour ne pas connaître une épidémie de cette maladie dans notre région ».

Le docteur Colin Ngobila invite notamment les personnes qui vivent à proximité des forêts à ne pas toucher aux corps des animaux morts trouvés en cours de route.

Le premier cas humain de variole du singe a été signalé en 1970 chez un enfant de la RDC qui n’avait pas été vacciné contre la variole.

La variole du singe se manifeste avec une forte fièvre (39 °C) et une éruption des vésicules qui surviennent 48 heures après la fièvre.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner