Human Rights Watch demande à l’ONU d’empêcher des violations des droits humains en RDC

Une femme victime de viol.

Les membres du conseil de sécurité de l’ONU arrivent vendredi 4 octobre dans la soirée à Kinshasa. Profitant de leur présence dans la capitale congolaise, Human Rights Watch (HWR) leur demande d’empêcher des violations des droits de l’homme en République démocratique du Congo (RDC). Dans une lettre rendue publique mercredi 2 octobre et parvenue vendredi à Radio Okapi, cette ONG américaine les invite également à décourager l’impunité dans ce pays.

Dans sa correspondance, Human Rights Watch souhaite aussi qu’il y ait des poursuites judiciaires et des sanctions à l’encontre de tous les auteurs des violences, crimes de guerre et viols massifs notamment près de Minova.

Pour cette ONG, ces sanctions ne devraient épargner personne y compris des officiels des forces de sécurité présumés coupables.

La RDC devrait être encouragée dans ses efforts pour créer un mécanisme pouvant permettre d’extirper des forces de sécurité tout individu responsable des graves violations des droits humains, insiste-t-elle.

L’ONG américaine s’oppose à toute amnistie en faveur des auteurs des violations des droits de l’homme, précisant que les auteurs de ces crimes se comptent aussi bien dans les groupes armés que dans les rangs gouvernementaux.

HWR propose que la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) et le gouvernement de la RDC travaillent pour éviter les menaces que constituent les groupes armés dans l’Est du pays, citant notamment les rebelles du M23 et la milice du NDC de Sheka.

L’ONG spécifie que « des efforts devraient être entrepris pour arrêter Sheka ».

Aussi, Human Rights Watch propose-t-elle la condamnation du Rwanda pour son soutien au M23.

Des membres du Conseil de sécurité des Nations unies est attendue vendredi à Kinshasa pour renouveler son soutien à la mise en œuvre des accords de paix, de sécurité et de coopération pour la RDC. Ils s’entretiendront notamment avec le président Joseph Kabila et le Premier ministre Matata Ponyo.

Leur agenda prévit aussi une tournée à Goma, à Kigali (Rwanda), en Entebe (Ouganda) et Addis-Abeba (Ethiopie).

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner