Prix Nobel de la paix: le Congolais Denis Mukwege en lice

Dr Denis Mukwege, médecin directeur de l’hôpital de Panzi au Sud-Kivu le 12/03/2013 à Kinshasa, lors d’une conférence de presse. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le Prix Nobel de paix 2013 va être attribué ce vendredi  11 octobre à Oslo en Norvège.  Parmi les 258 candidats, dont 50 organisations, en compétition pour succéder à l’Union européenne, lauréate l’année dernière, la Pakistanaise Malala Yousufzai, la Guatémaltèque Claudia Paz y Paz et le Congolais Denis Mukwege semblent se détacher.

Si l’attribution du Prix Nobel de la paix à l’Union européenne a suscité la controverse en 2012, cette année le choix du lauréat risque d’être difficile pour le jury tant les parcours et les personnalités des principaux candidats sont hors norme.

Le médecin congolais Denis Mukwege, présenté par plusieurs médias comme un outsider sérieux, s’est fait connaître pour les soins qu’il apporte aux femmes victimes de violences sexuelles dans l’Est de la RDC, région en proie à des multiples conflits armés depuis plusieurs années.

Récent lauréat du « Prix Nobel alternatif », ce gynécologue de 58 ans surnommé « L’homme qui répare les femmes » par la journaliste belge Collette Braeckman a reçu plusieurs prix ces dernières années pour son travail.

En 2011, il a reçu le prix international Roi Baudouin pour le Développement. Deux ans auparavant, l’ambassadeur de France en RDC lui avait remis les insignes de la légion d’honneur.

Le docteur Mukwege s’est vu décerné en 2008 le prix Olof Palm qui récompense les personnalités dont l’action s’inscrit dans l’esprit de l’ancien Premier ministre suédois Olof Palme.

Mais ce médecin dont la mobilisation en faveur de sa « nobelisation » a également atteint les réseaux sociaux n’échappe pas à l’insécurité qui prévaut dans sa province du Sud-Kivu. En octobre 2012, des hommes armés ont attaqué la résidence du médecin. Il en est sorti sain et sauf.

Signe peut être que cet homme mérite bien un Prix Nobel de la paix, ce qui serait une première pour un Congolais, le docteur Mukwege a reçu le Prix de la fondation Chirac alors que la semaine de Nobel était lancé à Oslo.

Mais il fera face à des candidats au parcours pour le moins tout aussi exceptionnel.

La Pakistanaise Malala Yousufzai présentée comme la grande favorite de ce Nobel de la paix est une jeune femme de 16 ans. Elle s’est fait connaître mondialement en étant la cible d’une tentative d’assassinat par les talibans le 9 octobre 2012 pour s’être engagée publiquement en faveur du droit des jeunes filles à aller à l’école.

Une autre candidate a également émergé ces dernières semaines, la magistrate guatémaltèque Claudia Paz y Paz. Elle s’est fait remarquer pour son combat pour démanteler les réseaux pratiquant le trafic de drogue dans son pays.

D’autres noms sont également cités pour ce Prix Nobel 2013 comme Bradley Manning, ancien soldat américain condamné pour avoir transmis des documents confidentiels à WikiLeaks, ou le président russe Vladimir Poutine pour son rôle dans les négociations entre la Russie et les Etats-Unis d’Amérique concernant l’arsenal chimique syrien ou encore l’île italienne de Lampedusa où un naufrage a coûté la vie des centaines d’immigrés clandestins africains.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (84)
Ebola (82)
RDC (78)
Elections (70)
élection (61)
FARDC (51)
Beni (44)
Monusco (41)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)