Katanga : un militaire abat son supérieur hiérarchique à Lubumbashi

Une vue du centre ville de Lubumbashi

Un militaire a abattu vendredi 25 octobre son supérieur hiérarchique, un capitaine des Forces armées de la RDC (FARDC) en tirant sur lui à bout portant, à Lubumbashi, dans le Katanga. Dans sa fuite, il a ouvert le feu sur plusieurs autres personnes, dont au moins deux ont été tuées et plusieurs autres blessées, dont un enfant. Le calme est revenu dans la ville après la panique créée par cet incident, dont on ignore toujours la cause. Des éléments de police ont été déployés au centre-ville pour assurer la sécurité.

L’incident s’est produit vers 15h au centre-ville de Lubumbashi. D’après la police, le militaire a d’abord tiré des coups de feu en l’air après une altercation avec son chef, avant de se diriger vers le parquet.

Se voyant poursuivi par des militaires et des policiers, l’homme a ouvert le feu, abattu son capitaine qui faisait partie de ses suivants, et blessé plusieurs personnes, dont un enfant qui se trouvait dans les parages.

Cet incident a semé la panique, les gens se sont mis à courir dans tous les sens. Différentes sources parlent de deux à quatre morts.

Le calme est revenu et la circulation s’est rétablie dans la ville, où sont déployées les forces de sécurité.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Evasion de 2 officiers militaires à Bukavu : les avocats en danger

Nord-Kivu: 5 personnes tuées en une semaine à Beni

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner