Mbuji-Mayi : le gouvernement et l’Eglise catholique se disputent la gestion de l’Hôpital de Kansele

Infirmières de l’hôpital général de Kinshasa, janvier 2011.

Le gouvernement provincial du Kasaï-Oriental et le diocèse de Mbuji-Mayi de l’Eglise catholique se disputent la gestion de l’Hôpital général de référence de Kansele. Pour l’exécutif provincial, le diocèse devrait lui rendre ce centre hospitalier qu’il gérait depuis 2003. Mais le diocèse estime que son seul partenaire reste le gouvernement central. La remise et reprise prévue pour lundi 11 novembre dernier n’a pas eu lieu.

Le ministre provincial de la Santé, Joseph Kalombo Lunda, a expliqué qu’il réclame la gestion de ce centre hospitalier à cause notamment de sa dégradation, expliquant que les conditions hygiéniques sont devenues précaires dans cette institution sanitaire.

Se basant sur l’arrêté provincial du 10 octobre, le gouvernement provincial souhaite récupérer la gestion de cet hôpital pour sauver ce patrimoine de l’Etat congolais en perdition afin d’améliorer la qualité des soins de santé de la population.

Joseph Kalombo Lunda a rappelé que l’Eglise n’a pas respecté les clauses de l’accord signé entre les deux parties en 2003. Il s’agissait notamment pour le diocèse d’augmenter la capacité d’accueil de l’hôpital et d’assurer les soins de santé de qualité aux malades. Le gouvernement provincial estime que rien n’a été réalisé.

De son cote, le diocèse a demandé l’annulation de l’arrêté dans une correspondance adressée au gouvernement provincial. Pour elle, le gouvernement central est le seul partenaire de l’église dans la gestion de cet hôpital.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner