Nord-Kivu: 14 barrières illégales démantelées à Rutshuru

Jeunes homme armées dans le Nord-Kivu.

Des éléments des groupes armés locaux et étrangers ont démantelé depuis samedi 16 novembre, quatorze barrières qu’ils avaient illégalement érigées sur le tronçon routier Kiwanja-Nyakakoma long de 95 kilomètres en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. Leur autodissolution est le résultat des campagnes menées auprès de ces combattants par les chefs locaux.

Parmi des miliciens qui avaient érigé ces barrières, des chefs locaux citent les Nyatura, les Maï-Maï-Shetani, le Mouvement populaire d’autodéfense (MPA), ainsi que les FLDR Foca et Rude.

Ces forces négatives prélevaient de 500 à 1 000 FC (0,54 à 1.08 dollar) sur tout conducteur de moto et de 10 à 20 dollars américains auprès des automobilistes.

Les autorités locales se réjouissent de la suppression de ces barrières. Elles indiquent que beaucoup de ces milices qui opéraient dans le groupement Binza ne sont plus visibles dans le secteur.

Certains des combattants locaux ont choisi de se rendre à la Monusco, et d’autres ont repris la vie civile, prcise la même source.

Les chefs locaux déclarent que ce désengagement est le fruit des campagnes menées auprès de ces combattants pour déposer les armes. Ils encouragent d’autres combattants qui détiennent encore les armes, de les déposer aux FARDC ou à la base de la Monusco, pour la cause de la paix.

Ces derniers appellent cependant tous les autres groupes armés qui détiennent encore les armes à les remettre aux FARDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner