RDC : 5 ans de prison pour un magistrat accusé d’attentat contre la vie de son créancier

Des magistrats, lors d’une assemblée le 19/09/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le substitut du procureur de la République au parquet près le tribunal de grande instance de la Gombe, Richard Kalenga, a été condamné mardi 19 novembre, au cours d’une audience en flagrance, à 5 ans de servitude pénale pour détention illégale d’arme et pour avoir attenté à la vie de son créancier. Le magistrat a été interpellé par la police braquant son arme sur un changeur de monnaie à qui il devait 20 dollars américains. Richard Kalenga risque aussi d’être révoqué de ses fonctions.

L’incident a eu lieu au parking de l’Université pédagogique de Kinshasa (UPN), à Binza. Voyant arriver le magistrat, le changeur de monnaie a exigé le paiement de son dû emprunté trois mois plus tôt.

Au terme d’une altercation entre les deux hommes, le magistrat a sorti son arme qu’il a braquée sur son créancier, devant des centaines de badauds qui assistaient à la scène. La police est alors intervenue pour l’arrêter.

La Cour d’appel de la Gombe a aussi condamné Richard Kalenga pour usage abusif de l’arme qu’il portait. La loi sur le statut des magistrats, en son article 19, accorde en effet aux magistrats le droit de porter une arme de petit calibre. Ils doivent cependant obtenir une autorisation spéciale de l’autorité compétente à cet effet. Ce qui n’était pas le cas pour le condamné.

Pour sa part, le procureur de la République près le tribunal de grande instance de la Gombe affirme s’incliner devant la décision de la cour, de même que les confrères du condamné qui reconnaissent que Richard Kalenga a abusé de son pouvoir.

Un magistrat poursuivi pénalement encourt la révocation pour toute condamnation égale ou supérieure à trois mois.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Nord-Kivu : un premier tribunal de paix installé à Rutshuru

Kasaï-Oriental : plusieurs dossiers judiciaires en souffrances à Mwene Ditu

Katanga : 40 détenus de la prison centrale de Kasapa libérés

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner