Katanga: Katumbi menace de poursuites judiciaires les conservateurs spoliateurs

Une vue du centre ville de Lubumbashi

Le gouverneur de la province du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, a prévenu jeudi 5 décembre qu’il traduirait en justice tous les conservateurs impliqués dans des affaires de spoliation de terrains, notamment à Lubumbashi, la capitale provinciale. Le gouverneur l’a déclaré au cours d’une rencontre avec la société civile du Katanga, les conservateurs ainsi que le ministère provincial des affaires foncières et habitat. Une commission a été créée afin de dénoncer tous les cas jugés suspects.

«La ville de Lubumbashi était un modèle. Aujourd’hui, si vous la survolez, vous allez voir que c’est le désordre total. Je suis prêt, moi, à amener des gens en justice», a prévenu l’autorité provinciale.

Pour Moïse Katumbi, il est inacceptable que l’octroi de terrain devienne une source de conflits, et encore moins que les conservateurs des titres immobiliers soient cités dans ces affaires.

Ces derniers utilisent des documents signés par d’anciens gouverneurs de province pour justifier de nouveaux lotissements de terrains. Ce comportement est punissable par la loi, a prévenu le gouverneur.

D’après lui, aucun lotissement ne peut avoir lieu sans d’abord un assainissement du milieu, la création de routes, l’électrification ou encore l’adduction d’eau. De plus, le gouvernement provincial doit être informé de tout projet de lotissement, a-t-il insisté.

Moïse Katumbi a invité la société civile du Katanga à s’impliquer pour aider le gouvernement à rétablir l’ordre dans ce secteur en dénonçant tous les contrevenants.

La commission chargée d’enquêter sur les cas de conflits fonciers dans la ville sera constituée de membres de la société civile et d’agents du ministère provincial des affaires foncières.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Katanga: le barreau de Lubumbashi nie spolier un terrain à Kawama

Lubumbashi : la Regideso se dispute une concession avec une famille

Lubumbashi : la division de l’habitat procède au contrôle des immeubles appartenant à l’Etat

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner