Kinshasa: Martin Kobler souhaite une enquête sur la découverte des 21 corps à Beni

Martin Kobler, nommé représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en RDC en juin 2013.

Le chef de la Monusco, Martin Kobler, a exprimé son profond dégoût et son amertume, suite à la découverte d’au moins vingt-et-un corps dans les villages de Musuku, et Mwenda dans le secteur de Rwenzori au Nord-Kivu. Il souhaite qu’une enquête soit ouverte dans les plus brefs délais «pour faire toute la lumière sur ces violations graves des droits de l’homme.» Dans un communiqué diffusé lundi 15 décembre, il indique que les victimes, dont des femmes et des enfants auraient été tués avec une extrême brutalité, pour la plupart par arme blanche, les 13 et 14 décembre.

Trois filles mineures auraient été violées par les assaillants avant d’être décapitées. Le corps mutilé et démembré d’un enfant aurait aussi été retrouvé sur un arbre, dans le village de Musuku, selon le même communiqué.

«Ces atrocités ne resteront pas impunies, les auteurs ne connaitront pas de répit tant qu’ils n’auront pas répondu de leurs actes devant la justice », a déclaré Martin Kobler.

Le Représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC annonce par ailleurs que la Monusco a renforcé ses patrouilles dans les zones concernées et qu’elle «utilisera tous les moyens nécessaires pour assurer la protection des populations vivant dans cette zone

Dimanche dernier, le chef du secteur de Rwenzori, Bozi Sindiwako, avait accusé les rebelles ougandais des ADF-Nalu d’avoir tué vingt personnes en trois jours. Selon lui, les victimes étaient des habitants des cités de Bulongo, Mutwanga et Kikingi, qui avaient été enlevés soit dans leurs champs soit sur différents axes routiers par ces rebelles.

A la base de cette accusation, la découverte samedi de treize corps sans vie à Kyavikere, un groupement du secteur de Ruwenzori situé à environ 70 kilomètres au nord-est de Beni/centre. Selon des sources locales, ces personnes avaient été tuées par les ADF/ Nalu actifs dans cette zone.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner