RDC: la distribution des médicaments contre l’onchocercose se poursuit à Kinshasa

Entrée principale de l’Hôpital général de Kinshasa.

La division provinciale de la santé de Kinshasa poursuit la  distribution gratuite des médicaments à la population pour lutter contre l’onchocercose ou la cécité de rivière. Plus de 770 000 personnes sont concernées par cette distribution, qui concerne notamment les zones de santé de Binza Ozone, Mont Ngafula 1 et N’selé. 

Selon le coordonnateur provincial de lutte contre l’onchocercose, docteur Gina Engumba, ces trois zones de santé ont été déclarées endémiques après les enquêtes menées récemment dans la ville province de Kinshasa.

La distribution des médicaments contre cette maladie, entamée il y a trois semaines, devrait se clôturer à la fin du mois de décembre. Le docteur Gina Engumba explique les particularités de cette campagne:

«La particularité, c’est la stratégie de l’ivermectine sous directive communautaire’ ; donc, le traitement de masse. Les médicaments arrivent au niveau de chaque avenue, quartier ou communauté et ce sont les membres de cette communauté qui doivent les distribuer, parce qu’ils se sentent concernés par le problème qui touche à leurs portes

Il estime que cette année, la formation a été suffisamment administrée aux responsables des aires et zones de santé ainsi qu’aux distributeurs communautaires.

Une autre activité qui a été menée en prélude de cette distribution, selon la même source, c’est «la sensibilisation avec images » notamment à la cité DAIPN, « où on a intensifié la sensibilisation dans certaines églises et écoles ».

En outre, la division provinciale de la santé de Kinshasa est en train d’expérimenter cette année la distribution des médicaments dans de grandes cités, comme DAIPN à la N’selé et Mimoza à Mont Ngafula, par les infirmiers. A la fin de cette distribution, il est prévu une évaluation par les membres de la communauté concernée.

Cette distribution gratuite des médicaments est le fruit d’un partenariat entre le Programme de donation des Mectizan (PDM) et le gouvernement congolais.

En 2012, l’OMS avait estimé à 13 millions le nombre de personnes infectées par l’onchocercose en RDC. Plus de 70 000 Congolais sont rendus aveugles suite à cette maladie.

L’onchocercose ou cécité de rivières, est une maladie de la peau et des yeux, qui est causée par un ver appelé Onchocerca Volvulus. Cette maladie entraîne de sérieuses lésions cutanées et une cécité irréversible dans sa phase finale.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner