Province Orientale: la localité de Basipiyo se vide de ses habitants

Carte de Bondo en Province Orientale

La localité de Basipiyo dans le territoire de Bondo, à plus de 500 km au Nord de Kisangani (Province Orientale) se vide, depuis lundi 30 décembre, de sa population. Le président de la société civile de Bondo, citant le chef du village de Basipiyo, indique que ces populations fuient la présence des militaires centrafricains de la Seleka, signalés à 1 km du centre de Basipiyo.

Un bon nombre de ses habitants se dirigent vers le centre de la chefferie de Gurumasi et d’autres vers le poste d’Etat de Bili et la chefferie de Gowa. «Aucun militaire ne veille présentement sur la frontière entre la RDC et la RCA dans cette partie du territoire de Bondo», s’est plaint le président de la société civile de Bondo.

Ce dernier dit ignorer les raisons de la présence de ces militaires centrafricains dans cette partie de la RDC, riche en faune, flore et minerais.

Le commissaire de district du Bas-Uélé qui est au courant de cette présence des hommes Seleka, déclare attendre le rapport du chef de poste d’encadrement de Bili avant de saisir sa hiérarchie.

Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende Omalanga, avait indiqué vendredi 27 décembre que la RDC continue à recevoir les réfugiés venant de la Centrafrique, pour des raisons humanitaires, malgré la fermeture officielle de la frontière.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner