Obsèques de Mamadou Ndala au camp Kokolo à Kinshasa

Les obsèques du colonel Mamadou Ndala, commandant du 42e bataillon des Forces armées de la RDC (FARDC), Unité de réaction rapide, ont débuté dimanche 5 janvier au camp militaire Kokolo, à Kinshasa. Le corps de l’officier supérieur, tué jeudi 2 janvier dans un attentat à Beni, dans le Nord-kivu, y est exposé en même temps que ceux de quatre autres militaires.

Ces derniers avaient été tués lors des attaques lundi 30 décembre contre la Radio télévision nationale congolaise (RTNC), l’aéroport international de Ndjili et le camp militaire Tshatshi.

Dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du colonel Ndala, deux suspects sont déjà aux arrêts. Un officier militaire de Beni a été placé en résidence surveillée tandis que son garde du corps serait déjà arrêté.

L’équipe d’enquêteurs aurait trouvé un téléphone portable dans le périmètre où a été assassiné le colonel Ndala. Ce téléphone appartiendrait à ce garde du corps, suspecté de faire partie du groupe d’assaillants qui ont tiré une roquette sur la jeep du colonel Mamadou Ndala.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner