Kisangani : arrestation des hommes en uniforme soupçonnés d’insécuriser la population

Des soldats du FARDC devant la prison militaire de Mbandaka en RDC. Ph. www.rnw.nl

 La 9ème région militaire des Forces armées de la RDC (FARDC) à Kisangani a arrêté des hommes en uniforme suspectés de semer le trouble dans la ville. L’un d’eux est un lieutenant-colonel de l’ancienne rébellion du M23. Le commandant de la 9ème région militaire, le Général-Major Jean-Claude Kifwa l’a déclaré à la presse mercredi 8 janvier. Il a indiqué que les accusés seront déférés devant la justice pour les faits qui leur sont reprochés.

Le commandant de la 9ème région militaire a indiqué que plusieurs faux documents ont été trouvés sur l’homme accusés d’être du M23 :

« Après la défaite du M23, il est allé au Rwanda, il est passé par l’Ouganda. Il est rentré clandestinement pour se retrouver à Durba. C’est un infiltré parce qu’on a trouvé beaucoup de documents sur lui : une carte d’électeur, une carte de réfugiés, des photos de militaires ainsi que plusieurs cartes sim avec des messages de conversations avec certaines personnalités du M23 », a expliqué le Général-Major Jean-Claude Kifwa.

A Kisangani, un major et quatre autres militaires ont été arrêté pour détournement de quatre armes de guerre. Selon l’armée, ces militaires avaient tiré des coups de feu dans la ville la veille des attaques qui se sont déroulées à Kinshasa, à Kindu, à Lubumbashi et à Kolwezi. Une curieuse coïncidence, estime le commandant de la 9ème région militaire.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner