Mbandaka: la mairie interdit la circulation des malades mentaux

Un malade mental dans les rues de Kinshasa.Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La mairie de Mbandaka interdit la déambulation des malades mentaux à travers cette ville de l’Equateur. Elle demande à chaque famille de s’occuper de son parent malade. La maire de la ville, Annie Bomboko, menace de mettre à la disposition des services de santé publique, pour leur internement, les malades mentaux qui vont continuer à déambuler dans la ville.

Sans avancer de chiffre précis, elle estime que la ville compte un nombre important de malades mentaux. Ces derniers sont plus visibles dans les marchés et autres places commerciales.

Certains d’entre eux portent des armes blanches avec lesquelles ils agressent des passants ou détruisent des biens d’autrui. D’autres perturbent carrément la circulation.

Annie Bomboko motive sa décision:

 «J’ai remarqué qu’il y a recrudescence des fous, qui circulent dans la ville. Etant garant de la sécurité de la population, je pense qu’il faut sévir ; parce qu’on ne peut pas tolérer qu’un fou puisse se promener avec une arme blanche. J’ai eu à constater les semaines passées qu’il y a eu beaucoup de victimes, [dont certaines] ont même perdu leur vie à cause des fous

L’autorité urbaine fait allusion au malheureux incident qui a fait deux morts le 30 décembre dernier au quartier Basoko. Un malade mental, qui a agressé et tué le propriétaire d’une palmeraie chez lui, a été abattu à son tour par la population en colère.

Et pour isoler tous les malades mentaux de la ville, Annie Bomboko compte d’abord les enregistrer avant de «les faire arrêter par la police.» Ils seront mis à la disposition du médecin inspecteur provincial pour leur prise en charge dans un bloc sanitaire approprié, selon la même source.

Par ailleurs, des familles sont tenues aussi récupérer les malades jugés moins agressifs.
Cette question a té au centre de l’entretien que la Maire Bomboko a eu mercredi dernier avec les notables de la ville.

Les notables comme la population locaux ont salué cette mesure de la mairie. Cependant, tous disent attendre de voir son application rapide et effective.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner