Assemblée nationale: le projet de budget 2014 déclaré recevable

Le premier ministre, Matata Ponyo Mapon et les membres de son gouvernement le 07/05/2012 au Palais du peuple à Kinshasa, devant l’Assemblée nationale. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le projet de loi des finances pour l’exercice 2014, chiffré à 8,2 milliards de dollars américains, a été déclaré recevable, samedi 11 janvier, à l’Assemblée nationale, après la réplique du Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, aux préoccupations des députés. Le chef du gouvernement a notamment articulé son intervention sur les questions liées aux recettes, aux dépenses, à la croissance économique et son incidence sur le sociale ainsi qu’à la relation entre la stabilité du cadre macro-économique et le social de la population.

A la tribune de la chambre basse du Parlement, Matata Ponyo a souligné que les populations, les moins aisées, sont les plus grands bénéficiaires de la stabilité macro-économique.

«Lorsque les prix augmentent ou le taux de change de la monnaie nationale se déprécie, ce sont ceux qui perçoivent leurs revenus en franc congolais qui sentent l’impact sur leurs revenus. Les cordonniers, les enseignants, les étudiants, les mamans maraichères sont ceux qui peuvent savoir ce que vaut la stabilité du cadre macroéconomique…. », a souligné le Premier ministre.

Le député Léon Basango n’a pas hésité de qualifier les propos de Matata Ponyo «de beaux discours» qui, selon lui, n’influent pas positivement sur la vie nationale.

«Ce que nous voulons, c’est le concret. Je ne sais pas si ce qui a été dit a un répondant réel sur ce que le Congolais moyen vit. C’est la même chanson….C’est bien, le cadrage macro-économique, mais le vécu quotidien du citoyen… on ne sent pas ! », a-t-il indiqué.

Ce projet de loi des finances a été envoyé à la commission économique et financière de l’Assemblée nationale pour un examen approfondi avant le vote qui devrait intervenir, sauf changement imprévu, le 20 janvier prochain.

Pour exercer ses dépenses, le gouvernement recourt aux crédits, votés depuis le 12 décembre dernier, par le législateur à hauteur de 604,9 milliards de francs congolais (657 500 000 de dollars américains). Cette loi des crédits provisoires couvre la période du 1er au 31 janvier.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner