Bunia: des élèves ont marché pour protester contre la grève de leurs enseignants

Quelques élèves finalistes, célèbrent la fin de la dernière épreuve de l’examen d’Etat ce 23/06/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bonmpengo

Une centaine d’élèves des écoles conventionnées catholiques ont marché, mercredi 29 janvier, dans les rues de Bunia, en Ituri (Province Orientale) pour protester contre la grève de leurs enseignants. Selon des sources concordantes, ces élèves scandaient des slogans hostiles à Ecobank, qu’ils accusent d’être à la base de cet arrêt des cours dans leurs établissements scolaires.

Les mêmes sources affirment qu’ils ont jeté des projectiles au siège social de cette banque commerciale, endommagé des vitres de la bâtisse et blessé un gardien.
«Il n’y a pas cours depuis vendredi dernier. L’Etat en complicité avec l’Ecobank n’a pas encore réglé les litiges de nos enseignants», s’est plaint un manifestant.
En grève depuis six jours, les enseignants de ces écoles catholiques accusent Ecobank de retenir 1,5% de l’argent dans leurs comptes. Des accusations que cette banque continue de rejeter.

Des parents d’élèves ont, de leur côté, estimé que les enseignants n’ont pas raison d’aller en grève pour le fait qu’Ecobank leur soutirerait 1,5% de leur salaire. Pour ces parents, ce montant est largement inférieur à celui qu’eux-mêmes paient aux enseignants pour les études de leurs enfants.

«Ils n’ont pas droit à débrayer si la banque retient une affaire de 1,5% de l’argent qu’ils perçoivent du gouvernement. Qu’ils soient payés par le gouvernement et que nous, parents, puissions cesser à payer la collation. Dans cette collation, vont-ils retrancher les jours où les enfants n’ont pas étudié», a fustigé un parent d’élève.

Des sources à Bunia indiquent qu’Ecobank règle depuis ce jeudi matin les litiges qui l’opposent à certains enseignants par rapport à ses services électroniques.
C’est depuis le 22 mars dernier que les enseignants de Bunia, chef-lieu de l’Ituri, sont payés par voie bancaire. L’opération, pour tout le territoire national, avait été lancée pour la première fois à Kinshasa en juillet 2012.

La paie des enseignants par voie bancaire vise à lutter contre des pratiques répréhensibles notamment la retenue injustifiée des salaires des fonctionnaires et la création des postes fictifs pour détourner les fonds.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner