Nord-Kivu: de retour chez eux, les habitants de Kibati vivent difficilement

Les habitants fuient leurs villages à cause des affrontements entre les FARDC et les groups rebelles à Sake au Nord-Kivu, le 30 avril 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Après la déchance du M23, les populations retournées au groupement Kibati, dans le territoire de Nyiragongo (Nord-Kivu) vivent dans des conditions difficiles. Ces habitants éprouvent beaucoup de difficultés pour relancer leurs activités économiques, après des affrontements entre militaires et rebelles. Certains habitants de Kibati qui sont rentrés chez eux ont lancé, jeudi 30 janvier, un SOS en direction des autorités.

«Jusque-là, nous n’avons pas encore eu d’assistance. Nous vivons difficilement car nous n’avons pas de moyens. Beaucoup de maisons ont été détruites, Presque 1 000 maisons et les gens manquent même de bâches. Il serait mieux que le gouvernement nous suive et qu’il puise voir comment nous aider », a témoigné Ignace Madinge, secrétaire du groupement de Kibati.

La situation difficile de ces habitants est confirmée par la société civile de Nyiragongo qui plaide pour la relance urgente du secteur agricole pour faire face à cette pauvreté.

Pour sa part, le ministre provincial de l’Agriculture du Nord-Kivu, Nzanzu Kasivita, reconnait la pertinence du problème. Selon lui, le besoin est énorme et le gouvernement y répond par secteur :

«Nous sommes à la petite saison de février. Il y a des activités qui seront plus envisageables dans la grande saison de septembre notamment le repeuplement des quelques champs des bananiers parce que nous devons donner des plantules saines pour que la population renoue avec ses activités ».

La population du groupement de Kibati est estimée à 12.000 habitants. Le quart des habitants ne pas encore rentrés dans leurs villages.

Lire aussi sur radiookapi.net :

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner