Province Orientale : 1 000 élèves chôment une semaine pour s’enregistrer à l’examen d’Etat

Quelques élèves finalistes, célèbrent la fin de la dernière épreuve de l’examen d’Etat ce 23/06/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bonmpengo

Près d’un millier d’élèves du secondaire du territoire d’Isangi, à l’ouest de Kisangani, en Province Orientale, n’ont pas eu classe durant une semaine. Ces finalistes se sont déplacés sur plus de 80 Km pour faire des photos passeport en vue de se faire enregistrer aux prochaines épreuves de l’examen d’Etat. Le président de l’Association nationale des parents d’élèves (Anapeco) de ce territoire s’est insurgé contre cette situation au cours d’un point de presse lundi 3 février. Pour sa part, l’inspecteur chef de pool secondaire Isangi II explique que cette opération se fait exclusivement à l’inspection afin de lutter contre la tricherie.

Selon le président de l’Anapeco, Georges Katusi, plusieurs centaines d’élèves de 6e secondaire sont partis de leurs villages pour se faire photographier à Isangi et Yabaondo, les deux cités où se dérouleront les épreuves d’examen d’Etat.

Certains élèves se sont fait accompagner de leurs préfets, alors que les examens du premier semestre se droulent actuellement dans la plupart des établissements scolaires.

Les parents d’élèves se plaignent du temps et de l’argent perdu à cause de ces voyages, mais aussi du cout élevé de ces photos, 3 500 francs congolais (près de 4 dollars américains) par élève, pour le compte de l’inspection provinciale de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP).

Certains parents considèrent cette opération comme un commerce organisé par les autorités de l’EPSP sur le dos des enfants et des parents.

Pour l’inspecteur chef de pool secondaire de l’EPSP Isangi II, les élèves et les chefs d’établissement ont été informés de cette opération depuis novembre, lors de la tournée de l’inspecteur principal provincial adjoint à Isangi.

Il explique que cette opération vise à lutter contre les fraudes lors des examens d’Etat. Selon lui, certaines personnes passent les examens au nom de leurs enfants ou de leurs frères. Les photos vont aider à repérer chaque candidat.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Bunia : la ministre de l’enseignement désapprouve la grève des enseignants catholiques

Nord-Kivu: des écoles fonctionnent sans programme scolaire à Nyirangongo

Bunia: des élèves ont marché pour protester contre la grève de leurs enseignants

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires