Kasaï-Occidental: une ONG s’inquiète de l'insécurité croissante à Kananga

Siège de l’Assemblée provinciale du Kasaï-Occidental à Kananga.

Le Réseau indépendant de lutte contre les antivaleurs et la corruption (RIAC) dénonce l’insécurité croissante dans la ville de Kananga au Kasaï-Occidental. Au cours d’une conférence de presse organisée le lundi 3 février, le coordonnateur de cette ONG, Emmanuel Kabukapu, a indiqué que 5 cas d’assassinats et plusieurs cas de viol ont été enregistrés en une semaine dans cette ville. Il a demandé à l’assemblée provinciale d’interpeller le ministre en charge de la sécurité sur cette question.

Le RIAC estime qu’il est nécessaire de convoquer une session extraordinaire de l’assemblée provinciale pour discuter de cette question.

« Nous demandons une session extraordinaire. Que les députés reviennent très vite pour parler des problèmes de sécurité. Nous avons un ministre, il va répondre », a déclaré Emmanuel Kabukapu.

Le député provincial Elie Ngalamulume, membre de la commission politique, administrative et juridique salue la demande de cette ONG.

Pour lui, les autorités de la province et de la police doivent être interrogées au sujet de l’insécurité à Kananga.

« L’assemblée pourrait jouer le rôle qui est le sien pour interpeller toutes les autorités qui ont à leur charge la sécurisation des personnes et leurs biens pour qu’elles répondent de leurs actes », affirme-t-il.

Pour le commissaire provincial de la police, Léon Lukumbilo, les militaires et les policiers organisent déjà des patrouilles mixtes pour sécuriser la population.

Le ministre provincial de la sécurité n’a pas encore réagi à cette montée de l’insécurité à Kananga.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner