Equateur: l’aéroport de Gbadolite peine à fonctionner

Carte Gbadolite, RDC, Radio Okapi

L’aéroport international de Moanda à Gbadolite à l’Equateur connaît beaucoup de difficultés de fonctionnement. Sa tour de contrôle  n’est plus opérationnelle depuis plusieurs années. Le commandant de l’aéroport occupe un local au rez-de-chaussée de cette tour. La plupart des infrastructures aéroportuaires ont été détruites pendant les rébellions de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL) et du Mouvement de libération du Congo (MLC).

Le commandant de l’aéroport, Stanislas Nsingi, affirme que le local dans lequel il travaille ne lui permet pas d’avoir une vision correcte de l’ensemble de la piste et des abords de l’aéroport. Des hautes herbes ont envahi les deux bouts de la piste.

Pour réaliser le contrôle de la piste avant d’autoriser l’atterrissage d’un avion, il  s’y rend avant de retourner à son bureau pour communiquer avec le pilote.

Cet aéroport manque même d’extincteur pour éteindre le feu en cas d’incendie.

« Le contrôleur est censé voir l’avion et la piste avant d’autoriser à un avion d’atterrir. Mais comme je travaille ici, je ne vois pas la piste. Les bouts de piste sont bouchés par les herbes. Et ma position ne me permet pas de surplomber l’espace pour que je puisse voir le deux bouts de piste et voir s’il y a un obstacle sur la piste », déplore-t-il.

Stanislas Nsingi affirme également que les paysans cultivent la terre à côté de la piste. D’autres y sèchent leurs cosettes de manioc.

Lire à ce sujet : Equateur: les paysans sèchent le manioc sur la piste d’atterrissage de l’aéroport de Gbadolite

« Comme équipement, se plaint le commandant de l’aéroport, nous n’avons que ce petit appareil VHS qui nous aide mais dont le fonctionnement devient problématique. Il y a de fois des brouillages. On a aussi un problème d’assistance anti-incendie. On n’a pas d’extincteur. » 

Stanislas Nsingi indique avoir adressé plusieurs rapports à ses supérieurs, sans recevoir de réponse.

Depuis la chute du régime du Maréchal Mobutu, le trafic sur l’aéroport de Gbadolite a sensiblement baissé, se réduisant à trois vols chaque semaine.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner