Province Orientale: début de la saisie des paracétamols de Zenufa à Isangi

Des médicaments à la pharmacie de l’hôpital de la Rive à Kinshasa le 03/06/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’opération de saisie des comprimés de paracétamol fabriqué par le laboratoire Zenufa a débuté ce lundi 10 février à Isangi dans le district de la Tshopo en Province Orientale. Le ministère congolais de la Santé avait ordonné le vendredi dernier la saisie de ce produit qui plongerait ceux qui le prennent dans un profond sommeil de plus de 24 heures.

Ce sont les services de sécurité et les autorités administratives locales qui sont chargés de saisir ces médicaments à Isangi.

Selon René Djuma, pharmacien inspecteur provincial, les médecins chef de zone de santé, les médecins chefs de district sanitaire et leur hiérarchie suivent attentivement le déroulement de cette opération et sont censés élaborer régulièrement des rapports sur la saisie de ces médicaments.

Le médecin chef du district sanitaire de Tshopo-Lomami indique cependant que cette saisie doit se faire avec prudence et professionnalisme pour éviter des dérapages.

De leur côté, les revendeurs des médicaments à Isangi se disent surpris de cette décision. Certains déplorent déjà les pertes que cette saisie va occasionner pour leur commerce.

L’inspection provinciale de pharmacie invite la population à ne plus acheter ni consommer les paracétamols du laboratoire Zenufa jusqu’à nouvel ordre.

C’est le pharmacien inspecteur provincial du Bas-Congo qui a alerté le 5 février dernier sur les effets indésirables de ce produit pharmaceutique.

A la suite de cette alerte, le ministère de la Santé a ordonné la saisie de ces comprimés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner