Kyungu préconise la création d’emplois pour les Bakata Katanga favorables au désarmement

Les miliciens Maï Maï Bakata Katanga rendant leurs armes, samedi 23 mars 2013, à la Monusco.

« L’unique solution pour mettre fin au phénomène Bakata Katanga qui sème la mort et la désolation au sein de la population reste la création d’emplois pour occuper ceux qui acceptent de déposer les armes et le recours à la force contre ceux qui s’y refusent », a déclaré, samedi 15 février, le président de l’assemblée provinciale du Katanga, Kyungu wa Kumwanza. Il s’est exprimé au cours d’une conférence de presse à Lubumbashi après plusieurs missions effectuées dans sa province.

Il a indiqué que la plupart des Bakata Katanga qu’il a rencontrés pendant sa tournée se plaignent de la pauvreté et de la misère.

Le président de l’assemblée provinciale du Katanga reconnait que la misère prévaut effectivement dans la partie Nord de cette province. Mais il a affirmé que le gouvernement provincial s’est impliqué pour mettre fin à ce situation.

Pour Kyungu wa Kumwanza, une grande partie du Nord du Katanga a été décimée par des miliciens Bakata Katanga.

Il a qualifié ces combattants de « bandits drogués » qui ont commis d’incroyables dégâts. Il a notamment accusés ces miliciens d’avoir incendié des maisons, pillé des biens de la population et tué.

« Le Katanga offre aujourd’hui une image pitoyable. Nous avons parcouru d’abord tout le Katanga et particulièrement sa partie nord. Vous n’avez jamais eu l’occasion de voir les dégâts qui se commettent à l’intérieur de notre province », a-t-il fait savoir.

Ces miliciens Bakata Katanga [Découpez le Katanga (du reste du Congo) en français] insécurisent plusieurs localités du Nord de cette province. Ils sont accusés de plusieurs exactions contre les populations civiles. Ces derniers mois, ils ont multiplié les attaques contre des villages.

En janvier dernier, ils ont incendié environ 600 maisons dans une vingtaine de localités du territoire de Pweto.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner