Nord-Kivu : les FARDC déclenchent des combats contre les APCLS à Nyabiondo

Deux militaires de Fardc avec des armes lourdes, lors du défilé du 30 juin 2010 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les Forces armées de la RDC sont engagées, depuis lundi 17 février dans les combats contre les rebelles de l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) dans la région de Nyabiondo, à une dizaine de kilomètres du territoire de Masisi (Nord-Kivu). Selon le porte-parole militaire dans cette province, le colonel Olivier Hamuli, l’objectif est de reprendre le contrôle de cette zone et de poursuivre les miliciens jusque dans la localité de Lukweti, à environ 10 kilomètres de Nyabiondo, le quartier général de l’APCLS.

Des combattants de l’APCLS en majorité se sont concentrés depuis dimanche 16 février à Nyabiondo, indiquent des sources de la région.

Ces combattants tentent d’empêcher l’avancée des Forces Armées de la RDC qui ont déjà repris le contrôle de cinq villages sur l’axe Masisi centre-Nyabiondo.

Les villages libérés sont :

  • Lwashi
  • Bukonde
  • Kahutu
  • Kasho
  • Bondé.

D’autre part, la société civile locale signale que plusieurs familles ont vidé Nyabiondo depuis dimanche.

Certaines ont pris la direction de la brousse et d’autres ont trouvé refuge sur place, autour de la base des casques bleus de la Monusco.

La société civile signale aussi le déplacement des populations de Lwasi, Bukonde et Bondé vers d’autres villages où elles sont dans des familles d’accueil à Masisi-centre. Une dizaine d’autres personnes ont traversé la frontière congolaise pour trouver refuge à Gisenyi au Rwanda.

La société civile de Masisi appelle les deux parties engagées dans les combats à protéger les civils.

Les activités toujours bloquées de Kibarizo à Muhanga

La situation reste inquiétante dans la région de Kibarizo et de Muhanga, en territoire de Masisi, une semaine après les combats qui ont opposé les rebelles de l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) aux Forces armées de la RDC (FARDC). Plusieurs maisons sont toujours vides, la plupart des activités restent paralysées. Les habitants de ce secteur s’inquiètent encore pour leur sécurité et craignent de rentrer dans les villages qu’ils ont abandonnés.

Les villages de Kibarizo, Muhanga, Kibachiro et Kingwe, en territoire de Masisi, sont toujours vidés de leurs populations. La majorité des habitants ont fui leurs localités pour se refugier dans la cité voisine de Kitshanga et ses environs.

Des écoles, hôpitaux, habitations et même l’unique radio de la localité de Kitshanga, FM-Kibarizo, ont été systématiquement pillés par des hommes armés.

« Il y avait ici des boutiques. Personne n’est sorti avec ses marchandises. Tout a été pillé. Nous demandons que les autorités protègent les journalistes et la population en détresse. Nous demandons que notre radio reprenne à émettre », a affirmé un habitant de la localité de Kitshanga.

Selon lui, quelques habitants ont commencé à y retourner timidement.

« Les miliciens de l’APCLS sont encore actifs dans les villages de Kahira, Kalengera, Kirumbu et Kingwe. La population pense qu’il peut encore y avoir des combats ici et elle a encore peur », déclare-t-il.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (81)
RDC (77)
Elections (70)
élection (61)
FARDC (49)
Beni (44)
Monusco (41)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (29)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)