Des élus de l’Equateur peu satisfaits du projet de relance agricole Parrsa

Champ de légumes. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des députés nationaux et sénateurs de la province de l’Equateur ont affirmé que les effets du Projet d’appui à la réhabilitation et à la relance du secteur agricole (Parrsa) étaient peu perceptibles dans cette province. Ces élus l’ont affirmé jeudi 20 février au cours d’une journée porte ouverte organisée à Kinshasa, en marge de la restitution de la revue à mi-parcours de ce projet par la Banque Mondiale. Selon les responsables du Parrsa, leurs réalisations devraient atteindre une vitesse de croisière cette année.

Le Parrsa, lancé le 31 décembre 2010 avec un financement de 120 millions de dollars américains, a pour objectif d’augmenter la productivité agricole et améliorer la commercialisation de la production agricole et animale des petits producteurs à la base.

Il devait atteindre au moins 105 000 ménages de petits producteurs, agriculteurs et éleveurs, les appuyer avec des semences, assurer leur formation, construire des marchés et entrepôts et réhabiliter près 2 500 km de routes de desserte agricole.

Selon le coordonnateur national, Alfred Kibangula, un seul marché est terminé jusque là. Il promet cependant que quatre autres marchés seront achevés cette année.
Sur les 16 entrepôts prévus, deux sont déjà livrés et les autres sont en cours de réalisations, a-t-il ajouté.

«En fin 2014, on aura livré tous les entrepôts. Les routes, il y a 540 km a peu près qui sont déjà livrés», a-t-il assuré.

Pour le sénateur Ndolela, originaire de l’Equateur, le travail abattu par le Parrsa n’est pas à la hauteur des attentes.

«Nous voudrions savoir, sur les 120 millions, quel est leur niveau d’exécution ? Il nous a parlé de 16 dépôts dont seulement 3 sont réalisés. En quatre ans ils ont réalisés trois, il nous reste une année, ils réaliseront combien», a-t-il interrogé.

De son côté, le député national, Alexis Lenga, a affirmé que sur terrain, ces réalisations du Parrsa sont invisibles alors que la population continue à se plaindre.

Quant au coordonnateur de ce projet, il a avancé la lenteur dans la passation des marchés comme cause de ce retard. Il assure cependant que le but final du projet sera atteint dans le reste de temps lui imparti.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Nord-Ubangi: le projet d’appui à la relance agricole se réjouit de son activité en 2013

Equateur: la grève à l’Inera/Boketa risque de compromettre le projet Parrsa

Equateur : vaccination du petit bétail et de la volaille dans l’Ubangi et la Mongala

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (170)
Ebola (62)
FARDC (52)
Ceni (31)
Kinshasa (28)
Beni (28)
Unpc (27)
FCC (26)
Corruption (25)
UDPS (25)
Sécurité (20)
Butembo (20)
Monusco (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (19)