Kasaï-Occidental: des familles s’installent dans des mines à Tshikapa et Luiza

Des creuseurs dans une mine artisanale d’or à Nyunzu dans le Katanga (Avril 2013)

Le Consortium communautaire pour la prévention contre l’exploitation des femmes et des enfants  travaillant  dans les sites  de diamant  et de  l’or au Kasaï-Occidental (Cocopef) déplore les conditions de vie des familles dans certaines mines de Tshikapa et Luiza. Ces familles ont été expulsées d’Angola et vivent dans des mines transformées en villages. Le chargé de communication du Cocopef, Francis Kalonga, affirme que ces villages de fortune sont dépourvus de structures sanitaires et d’écoles.

« Nous avons découvert qu’il y a beaucoup de mines qui sont devenues des villages où on peut trouver plus de 1 000 personnes. Quand vous vérifier, vous verrez qu’il n’y a pas d’écoles, de postes de santé ou de pharmacie », explique-t-il.

Francis Kalonga s’inquiète « du degré de vulnérabilité » des enfants et des femmes vivant dans ces mines érigées en villages abritant une grande population.

Il estime qu’il faudrait rapprocher les services de base de ces mines dont les habitants considèrent comme leurs demeures.

« Il faut vraiment qu’on fasse un plaidoyer fort pour arriver à avoir des structures de santé qui évaluent la santé de cette population pour réduire les risques  des épidémies », soutient-il.

Interrogé à ce sujet, le président de la commission politique administrative et judiciaire de l’assemblée provinciale  du Kasaï-Occidental affirme que cette institution veut voter un édit pour interdire et sanctionner l’exploitation des enfants dans les sites miniers dans cette province.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner