Enregistrement des églises du réveil: la lenteur administrative indexée

Une vue du palais de justice de Kinshasa, ce 7/12/2009. Radio Okapi / Ph. John Bompengo

Si les églises de réveil ne possèdent pas des titres leur permettant d’exercer leurs activités normalement, c’est à cause de la lenteur administrative des services de l’Etat sensés délivrer ces documents à Kinshasa, a déclaré dimanche 2 février à Lubumbashi l’évêque général des églises de réveil du Congo, Albert Kankienza. Il a demandé à l’Etat congolais de bien organiser ses services pour rendre la tâche facile aux églises. Depuis quelques semaines, les autorités congolaises ont sommé les églises évangéliques de s’enregistrer officiellement au risque d’être fermées.

«Même les églises qui sont à Kinshasa font trois ou quatre ans pour attendre obtenir la personnalité juridique. Donc, je trouve injuste de fermer nos églises qui n’ont pas de personnalité juridique; alors que certaines d’entre elles ont bel et bien des documents en bonne et due forme qu’elles ont introduits au ministère [de la Justice]. Mais, c’est la lenteur administrative», declare Albert Kankienza.

Les responsables des églises établies à l’intérieur du pays souffrent plus, car ils sont obligés de se rendre uniquement à Kinshasa pour obtenir l’autorisation de fonctionner. «Rien ne rassure qu’ils  l’auront dans trois ou quatre jours», estimea-t-il.

Pour mettre fin à cette situation, Albert Kankienza propose qu’on puisse décentraliser le service attitré.

«Que dans chaque province, le ministre de la Justice s’occupe de cela. Ça peut bien régler ce problème», suggère Albert Kankienza.

«C’est un faux problème de vouloir fermer nos églises, simplement parce qu’on n’a pas de papiers», tranche-t-il.

A Kinshasa, le gouverneur André Kimbuta a réuni vendredi 31 janvier une cinquantaine de responsables des Eglises pour leur demander de mettre fin à la pollution sonore le jour comme la nuit. Par la même occasion, il avait invité les concernés à se mettre en règle avec la loi.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner